» l’étranger qui sera au milieu de toi s’élèvera toujours plus au-dessus de toi, et toi, tu descendras toujours plus bas »

L’on te pourchasse. Tu cours crier sur la place publique.[i] Pendant qu’à cause d’un éventuel regard des gens ton poursuivant ralentit, il constate une indifférence du public. Que fera-t-il ? Il continuera sa besogne, parfois en changeant de méthode, pour ne pas provoquer de réaction en ta faveur. C’est ce qui eut cours en 2018. Lorsque l’on a une telle situation de souffrance et maltraitance continue comme sort, il faut interroger les anciens de ton peuple, ceux qui sont les dépositaires. Seul eux pourront indiquer comment s’y prendre pour conjurer le sort.

C’est ce qui a eu cours en 2018.

En Mai, un village à Biankouma, dans l’ouest du pays, est incendié par les burkinabés suite à un conflit foncier.

26 Août, une équipe de football d’anciens frci, parce qu’elle est sur le point de perdre un match, bastonne l’arbitre et incendie le village de Siébly dans la sous-préfecture de Kouibly.[ii] Personne ne fut arrêté.

Dès le mois de septembre 2018, un cadre et non des moindre du Fpi, fondé par le président Laurent Gbagbo, meurt chaque mois : 8 Sept. Abouo-N’dori Raymond,[iii] 21 Oct. Marcel Gossio,[iv] 03 Nov Aboudramane Sangaré,[v] 03 Déc. Prf Sery Bailly.[vi].

Du 16 au 21 nov, à Zouan-Hounien, toujours à l’ouest, un élève est battu à mort par un chauffeur et son apprenti. Ni le chauffeur, ni l’apprenti n’est arrêté par les forces de l’ordre.[vii]

Le 26 nov. 2018, à Duékoué, cette localité qui a connu des pires atrocités, des individus bien identifiables saccagent un lycée, détruisent les bureaux de l’administration, emportent les ordinateurs et incendient un bâtiment du lycée. Personne n’est arrêté.[viii]

Le 14 décembre, suite à ce qui aurait été une libération provisoire du président Gbagbo, les gendarmes qui se font tuer à coup de pierre et de gourdin sans être capables d’arrêter qui que ce soit et le ccdo qui voit sa base de Bouaké saccagée et incendiée, sans être en mesure d’arrêter qui que ce soit, très rapidement quadrillent les quartiers dans lesquels les gens manifestent leur joie. Heureusement qu’une pluie torrentielle soudaine s’abat sur toute la ville d’Abidjan et tout le monde est dispersé.

Quand il est ainsi manifeste que malgré les dénonciations, l’ennemi continue de te harceler, de te malmener, pour des Sian, enfants d’Israël,[ix] que faut-il faire ? Il faut aller voir les dépositaires, les anciens, qui seuls connaissent les lois et les principes, en vue de s’enquérir de ce qui ne va pas et de ce qu’il y a lieu de faire.[x]

Que disent les anciens, les dépositaires ?[xi]

« Moïse et les anciens d’Israël donnèrent cet ordre au peuple : observez tous les commandements que je vous prescris aujourd’hui. »[xii] « …si tu n’obéis point à la voix de l’Éternel ton Dieu, si tu n’observes pas et ne mets pas en pratique tous ses commandements et toutes ses lois que je te prescris aujourd’hui, … l’Eternel te ramènera sur des navires en Égypte, et tu feras ce chemin dont je t’avais dit : Tu ne le verras plus ! Là, vous vous offrirez en vente à vos ennemis, comme esclave et comme servantes ; il n’y aura personne pour vous acheter. »[xiii]

Image associée

Cette parole s’est accomplie à la lettre. Certes, aucun navire n’est allé en terre d’Israël, au proche orient, pour ramener des juifs en Egypte des pyramides. Ceux qui sont partis vers l’Europe de l’est ou de l’ouest et en Asie, n’y ont pas été dans des navires, même s’ils sont revenus d’Europe sur les ailes des colombes comme le disent les Écritures.[xiv] Cependant, ceux des enfants d’Israël qui ont immigré en Afrique noire, ont été rattrapés par cette prophétie. Dès 1458, les premiers navires, terme utilisé dans les Écritures, sont venus chercher des esclaves sur la Côte de palmes, ce, très régulièrement jusqu’au milieu du XVIe siècle. Il est question de la traite ibérique.[xv]

Cette prophétie, certes encore en cours sous de nouvelles formes, est toutefois derrière nous puisque l’esclavage a été aboli. Cependant, une autre est à son apogée.

Les anciens ont dit : « …si tu n’obéis point à la voix de l’Éternel ton Dieu, si tu n’observes pas et ne mets pas en pratique tous ses commandements et toutes ses lois que je te prescris aujourd’hui, … l’étranger qui sera au milieu de toi s’élèvera toujours plus au-dessus de toi, et toi, tu descendras toujours plus bas ; il te prêtera, et tu ne lui prêteras pas ; il sera la tête, tu seras la queue. » Cette parole s’accomplit textuellement au pays des Sian, sur la Côte des palmes.[xvi] Dans la politique, l’économie, cette parole est vérifiée. Elle s’accomplit depuis la magistrature suprême jusque dans les champs de cacao. Elle se vérifie également dans la grande distribution, le commerce de gros et de demi-gros, l’immobilier, le transport, la vente de bois.

Image associée

L’on comprend que la cause de cette situation n’est pas juste une question politique. C’est le fait de se tenir éloigné des prescriptions et des pratiques bibliques et ce, pendant des siècles. Pour des Sian, Couch, enfant d’Israël, il n’y a pas autre chose. Et tenez-vous bien, le texte dit l’étranger s’élèvera toujours au-dessus…, et toi, tu descendras toujours plus bas. Il y a une continuité dans le mouvement d’élévation et une continuité dans le mouvement d’abaissement. La distance s’agrandit doublement, parce que pendant qu’il monte tu n’es pas statique mais tu descends. Aujourd’hui plus qu’hier, pendant que l’étranger s’élève, toi tu descends ; demain plus qu’aujourd’hui pendant qu’il s’élèvera, toi tu descendras, toujours, est-il précisé. Dans de telles circonstances, il est plus que nécessaire de chercher une solution.

Quel est la solution à ce problème ?

A ce propos, que disent les anciens ? « Si tu obéis à la voix de l’Éternel, ton Dieu, en observant et en mettant en pratique tous ses commandements que je te prescris aujourd’hui, l’Éternel, ton Dieu, te donnera la supériorité sur toutes les nations de la terre. » disent-ils. Il faut observer et mettre en pratique les commandements de l’Eternel. C’est à cette condition, que ton Dieu te donnera la supériorité, non seulement sur les étrangers au milieu de toi, mais bien plus, sur toutes les nations de la terre. Il n’y a pas d’autres solutions. Toutes autres pratiques contraires à cette instruction ne pourront rien changer.

« Si tu obéis à la voix de l’Éternel, ton Dieu, en observant et en mettant en pratique tous ses commandements… L’Éternel te donnera la victoire sur tes ennemis qui s’élèveront contre toi; ils sortiront contre toi par un seul chemin, et ils s’enfuiront devant toi par sept chemins. » Il n’y a pas d’autres solutions. Le vaudou, les bois sacrés, les pierres, les marigots, le poro, le fétichisme et tous ces cultes païens ne pourront rien changer à cette situation. Au contraire, ce sont ces cultes païens qui excitent d’avantage la colère de leur Dieu et plongent le Sian dans plus de détresse.

Au verset 13 il est dit : « L’Éternel fera de toi la tête et non la queue, tu seras toujours en haut et tu ne seras jamais en bas,… ». A quelle condition ? « … lorsque tu obéiras aux commandements de l’Éternel, ton Dieu, que je te prescris aujourd’hui, lorsque tu les observeras et les mettras en pratique, et que tu ne te détourneras ni à droite ni à gauche de tous les commandements que je vous donne aujourd’hui, pour aller après d’autres dieux et pour les servir. » est-il précisé. Il n’y a pas d’autres solutions. Le salut ne viendra ni du dieu Bacchus, ni de Moloch, ni même du dieu « le Temps ».[xvii]

Ce n’est pas de la plaisanterie. Moloch, Bacchus, le Vaudou, le Poro, l’Astrologie ne pourra rien changer à ta condition économique, sociale et politique. Koudou Laurent Gbagbo pourrait mettre encore plusieurs années avant de revenir de la Haye. Déjà que par un subterfuge très intelligent, le juge président a réussi à ne pas faire passer les témoins de la défense, ainsi le rôle des agresseurs (force Licorne, Onuci, Ecomog) ne sera jamais élucidé à ces audiences publiques. A votre avis, pourquoi le président Gbagbo a-t-il dit qu’il était prêt à aller jusqu’au bout ? Pourquoi l’idée d’un procès ne le gênait-il pas ? Parce que comptant sur le principe du contradictoire de tout procès, il espérait pouvoir donner sa version des faits et présenter ses témoins.

Au total, les Sian, Couch, enfant d’Israël,[xviii] sur la Côte des palmes, en Côte d’Ivoire,[xix] depuis au moins le milieu du XVe siècle, connaissent des difficultés conformément aux prédictions de leur Dieu par la bouche des anciens : retour en esclavage sur des navires. Même après son abolition de la traite des noirs, avec la colonisation, un système fut mis en place pour que les Sian descendent toujours plus bas. Cette situation déjà manifeste, il y a longtemps, et avérée dès l’an 2002 et est encore plus préoccupante depuis 2011.
Que faire ?
Il faut retourner à la foi de ses pères. Si tu es de Sion, enfant d’Israël, il n’y a pas d’autres solutions que de retourner à ton Dieu. Dans l’hymne national, n’est-il pas dit que nous forgerons unis dans la foi nouvelle, la patrie de la vraie fraternité. Quelle est cette foi nouvelle ? Il s’agit de la foi des anciens d’Israël, qui devient pour les Sian une foi nouvelle après tant de siècles d’éloignement. Et, il ne sera pas seulement question d’avoir la supériorité sur les autres peuples et nations, mais bien plus, d’être un modèle de l’espérance promise à l’humanité conformément à ton hymne national,[xx] d’être le point de départ d’un réveil spirituel dans le monde conformément aux prédictions des fils de Koré,[xxi] d’abreuver les soixante-dix palmiers conformément à ce qui doit être à Elim.[xxii]
Tels sont nos vœux de ce nouvel an.

VENYAMIN

[i] https://resistancisrael.com/la-route-est-longue/

[ii] https://koaci.com/cote-divoire-drame-dans-village-louest-match-football-vire-laffrontement-plusieurs-blesses-degats-importants-122652.html

[iii] http://koaci.com/cote-divoire-deces-ancien-ministre-cadre–123038.html

[iv] http://www.linfodrome.com/vie-politique/42846-des-revelations-sur-la-mort-de-marcel-gossio

[v] http://www.rfi.fr/afrique/20181103-cote-ivoire-deces-abou-drahamane-sangare-laurent-gbagbo-fpi-0

[vi] https://koaci.com/cote-divoire-deces-professeur-sery-bailly-simone-raconte-lhomme-125721.html

[vii] https://www.rti.ci/info/region/23537/au-moins-un-mort-dans-des-violences-entre-populations-a-zouan-hounien-le-ministre-mabri-toikeusse-appelle-au-calme

[viii]http://www.linfodrome.com/faits-et-mefaits/43605-violentes-manifestations-a-duekoue-1-mort-plusieurs-blesses-graves-le-lycee-en-feu

[ix] https://resistancisrael.com/essai-sur-les-origines-du-peuple-krou/

[x] C’est ce que faisait le roi David et la plus part des rois d’Israël qui furent agréables aux yeux de leur D.ieu

[xi] Il faut lire tout Deut 27 et 28 pour voir les conditions des bénédictions et des malédictions.

[xii] Deutéronome 27.1

[xiii] Deutéronome 28.15, 68

[xiv] C’est donc une erreur de penser que seuls à ces endroits l’on puisse trouver des israélites. Autrement dit, cette parole des écritures ne se seraient pas accomplis.

[xv] https://resistancisrael.com/elim-en-cote-divoire/

[xvi] Dans le texte, il s’agit des étrangers qui dominent les autochtones et non le contraire. Les israélites d’Europe y étaient étrangers, donc ce texte ne s’applique pas à eux. De plus étrangers, ce sont eux qui étaient les premiers dans tout. Ne sont alors concernés que ceux des israélites qui sont resté en terre d’Israël et connu les différentes vagues d’occupation de la terre d’Israël. Sont également concernés ceux des Israélites, ailleurs, qui sont reconnus comme les plus anciens occupants, donc des autochtones dans un territoire. Et ce cas se présente, à notre connaissance, « uniquement » sur la côte des palmes.

[xvii] Le temps est l’autre nom de Dieu, se plaisent-ils à dire. Mais si pendant le temps qui t’es donné, tu ne cherches pas le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, tu auras le temps de bien souffrir.

[xviii] https://resistancisrael.com/essai-sur-les-origines-du-peuple-krou/

[xix] https://resistancisrael.com/elim-en-cote-divoire/

[xx] https://www.paroles-musique.com/paroles-Abidjanaise-Hymne_National_de_la_Cote_dIvoire-lyrics,p013173768

[xxi] https://www.youtube.com/watch?v=TUXIWIvebW0 https://www.youtube.com/watch?v=lnC_RVZ-RPc

[xxii] Exode 15.27 Ils arrivèrent à Élim, où il y avait douze sources d’eau et soixante-dix palmiers. Ils campèrent là, près de l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *