Essai sur les origines du peuple Krou

Durant les événements du coup d’état de 2011 baptisé pour l’occasion « crise poste électorale », au mois de mars à Abobo, il y eu 9 femmes dont la supposée morte, qui quoique s’étant révélée être une mise en scène puisqu’elles n’ont même pas attendu trois jours pour ressusciter[i], a été fort relayée à telle enseigne d’être élevée au rang de charge de poursuite contre le président Laurent Gbagbo. La ressuscité, six ans après est même apparue à la CPI pour témoigner contre le président[ii].

Et pourtant, depuis 2002, au début de la rébellion armée en Côte d’Ivoire jusqu’en 2011 les agresseurs de la côte d’Ivoire ont commis beaucoup de crimes indescriptibles pour la plupart dans les localités de l’ouest de la Côte d’Ivoire, chez les Krou.

Des villages détruits, des campements incendiés, des corps jetés dans les puits, dans les fosses communes, de nombreuses personnes incinérées vifs, le tout sous l’œil des militaires français de la force Licorne et des soldats de l’onuci. Même après l’accession au pouvoir d’Alassane Ouattara, les frci et les dozos ont continué ces crimes de masse notamment à Duékoué[iii], Adebem[iv], Nahibly[v].

En 2017, après que pendant 6 ans les hommes politiques, hommes en armes issues pour une bonne part de l’ouest et tous ceux des autres régions qui semblent être proches des idéaux de Laurent Gbagbo, soient systématiquement pourchassés, condamnés à de lourdes peines sans aucune preuve, expropriés de leurs biens, conduits à s’exiler, pour faire face aux mutineries orchestrées par ses propres lieutenants, c’est vers l’ouest que les hommes de Ouattara et ses alliés français se tournent en ouvrant un foyer de tension entre les wè et les baoulés.[vi] En appui, les français ont stationné un Navire de guerre dans le sud-ouest, à San Pedro, et déployé de nombreux chars.[vii]

Et tous ces crimes odieux se sont déroulés et se déroulent dans la plus grande indifférence de l’opinion publique nationale, de la société civile, des organisations non gouvernementales et de tous ceux qui ont parlé à grand relan des 9 femmes d’Abobo.

Pourquoi l’ouest ivoirien et les hommes originaires de ces régions retiennent-ils tant l’attention des destructeurs de ce pays ?

Toutes les scènes des crimes commis par les destructeurs du pays depuis 2002 se situent en pays Krou. Pourquoi ces gens sont-ils tués dans une indifférence totale ? Que se cache-t-il derrière cet acharnement meurtrier qui quoique manifeste reste impuni ? Certains parlent, et peut être à juste titre, de leurs terres très fertiles qui sont convoitées et du fait qu’ils n’aiment pas se soumettre.

Mais notre réflexion est portée sur d’autres questions.  Pour comprendre de fois ce qui arrive à quelqu’un, il faut chercher à savoir qui il est, de qui est-il, d’où il vient, de qui est-il le descendant.

Ils ne viennent pas du Libéria.

L’histoire officielle promue par la France raconte que la Côte d’Ivoire est devenue colonie française en 1893 et ne dit absolument rien de l’histoire du pays avant cette date. Les historiens semblent se contenter de dire que les Krous viennent du Libéria, les Akans du Ghana, les voltaïques et malinkés de la Haute Volta et du Mandingue comme si ces pays existaient depuis les siècles antérieurs. L’on se force à faire croire que ce territoire, aujourd’hui Côte d’ivoire, était inhabité et que les uns et les autres viennent d’ailleurs, donc personne n’est originaire. Reconnaissant tout de même que ce sont eux les plus anciens occupant, ils se contentent de dire que les Krou sont venus au XVe siècle. Au XVe siècle le Libéria n’existait pas !

Les peuples Krou ou gens de l’ouest de qui sont-ils les descendants ?

Ils sont reconnus, dans l’histoire vulgarisée, être sur les terres d’éburnée depuis le XV e siècle. Mais la réalité est que les fondateurs de la Côte d’Ivoire actuelle au XIe siècle – en 1069 – sont les SIAN. En provenance d’Ethiopie, les Sian authentiques se sont basés sur les rives de la mer. Ils avaient pour activités et cultures vivrières la pêche, la chasse, les cueillettes, d’ignames sauvages. Ils aimaient l’eau de rivières et les marigots. Mais, tous n’ont pas été fidèles à la pêche. D’autres, craignant les eaux, préfèrent la chasse à la pêche. Il eut alors deux groupes de la famille SIAN : les SIAN riverains (pêcheurs) et les SIAN forestiers (chasseurs). Et c’est à partir de ces deux groupes SIAN que la Côte d’Ivoire est fondée depuis 1069 (11e siècle).[viii]

Ce sont ces SIAN qui sont appelés les Krou. Les SIAN riverains sont les kroumen, et tous ces peuples sur le littoral jusqu’aux Alladjan de Jacqueville. Les SIAN forestiers sont les Bété, les neyo, les Godiés, les Didas, les Guébiés, etc. Ces populations Krou, se répartit en une vingtaine « d’ethnies » plus ou moins importantes: 6 ethnies pour les Krou du Liberia, 15 ethnies pour ceux de la Côte-d’Ivoire.[ix]

Qui sont ces SIAN à l’origine du peuple Krou ?

Le pasteur Dion Robert qui fait partie des Dan Yacouba – Dan fils de Jacob – soutien que, eux les Dans en provenance d’Ethiopie se sont installés dans les montagnes auprès des Krou (SIAN), non qui se réfère en effet à Couch, eux aussi originaires d’Ethiopie.[x] Pour Séri Lotchi Raoul, les Sian fondateurs de la Côte d’Ivoire viennent également d’Ethiopie et Sian voudrait en effet dire Sem, l’un des fils de Noé.

Cherchant à savoir quel est ce peuple Sian d’Ethiopie, lorsque l’on se réfère à plusieurs ouvrages dont Le monde, ou la description générale de ses quatre parties… – Page 682 , Le grand dictionnaire géographique, historique et critique – Page 368 Description générale de l’Afrique, seconde partie du monde 1660 – 237, Sian était un royaume de la basse Ethiopie.[xi]

Cependant, quand on se réfère à Jacques Basnage (Sieur de Beauval) – 1707, dans son ouvrage L’histoire et la religion des juifs, depuis Jésus-Christ jusqu’à … l’expression Sian semble être une prononciation du mot Sion. Dans l’ouvrage il est écrit ceci: « moi David, bien aimé de Dieu, la Colonne de la Foi, sorti de la tribu de Juda, Fils de David, fils de Salomon, fils de la Colonie de Sion, de la femme de Jacob.»[xii] L’on comprend donc que, le royaume Sian de la basse Éthiopie est donc un royaume fondé par des Israélites et qui ont fait appeler leur royaume Sion prononcé Sian.

Résumons-nous, une partie des enfants d’Israël arrive et s’installe en basse Ethiopie et fonde un royaume qu’ils appellent du non de Sion prononcé Sian. Ils émigrent de la basse Ethiopie vers l’Afrique de l’ouest et s’établissent sur les terres aujourd’hui appelé Côte d’Ivoire et fondent une nation en 1069 au XIe siècle. Les uns préférant les activités de la mer restent sur le littoral (Sian riverain) en grand nombre de Monrovia à Grand Lahou et par petit groupe jusqu’au Ghana. D’ailleurs les juifs du Ghana disent avoir émigré ver le Sud par la Côte d’Ivoire.[xiii] Les autres préférant les activités de chasse, rentrent à l’intérieur des terres (Sian forestier). Ce sont des hébreux, ils viennent d’Éthiopie. Or en slang hébreux Couch se rapporte à l’éthiopien ou africain noir. A côté donc du nom Sian, ils portent aussi celui de Couch qui est prononcé Krou comme nous le précise le docteur Dion Robert. Nous y sommes, nous comprenons qu’avoir horreur des fétiches des dieux étrangers et invoquer l’Eternel des armés chez eux n’est pas par pur évangélisme.

Les occidentaux ne sont pas bêtes. Ce que nous découvrons aujourd’hui eux le savent. Et agissent en conséquence. Quand un individu qui n’y a pas droit veut s’accaparer d’une succession, d’un héritage qu’est ce qui est donné de faire ? L’on élimine les héritiers, les descendants du propriétaire, de ceux qui détiennent le plus anciennement les droits de propriété. N’attendez pas que votre espace de vie soit réduit en poussière avant de chercher le chemin de Sion.[xiv]

VENYAMIN

[i] L’une des supposées morte croyant peut être que la séquence était fini se lève et l’on lui demande de se coucher https://www.youtube.com/watch?v=HhI8K1Wo0ig&has_verified=1 https://www.youtube.com/watch?v=dc-82bYEFd0

[ii] Sur les réseaux sociaux, le témoin a été identifié comme la ressuscité https://www.youtube.com/watch?v=T958fz3rSdQ

[iii] https://www.civox.net/28-30-mars-2011-en-Cote-d-Ivoire-Six-ans-que-les-massacres-de-Duekoue-Carrefour-restent-impunis_a8618.html https://www.youtube.com/watch?v=XOb4Xb-B7kU

[iv] http://www.ivoirebusiness.net/articles/c%C3%B4te-d%E2%80%99ivoire-retour-sur-le-massacre-des-60-godies-adebem-par-les-frci-et-les-dozos-le-06

[v] https://eburnienews.net/le-massacre-des-autochtones-we-dans-le-camp-de-nahibly-en-cote-divoire-la-complicite-de-lonu/ https://eburnienews.net/tueries-de-nahibly-duekoue-un-massacre-planifie/

[vi] http://resistancisrael.com/a-louest-rien-de-nouveau-si-justement/

[vii] http://resistancisrael.com/un-navire-de-guerre-francais-dans-le-port-de-san-pedro/

[viii] http://www.notrevoie.com/develop.asp?id=30329

[ix] http://www.fatom.org/akwaba/presentation-ci/krous-actu.php#

[x] Tribus perdues Les Dan, juifs de Cote d’Ivoire https://www.youtube.com/watch?v=2-lGF1msDDw entre la 24 et 25 minute

[xi] Le monde, ou la description générale de ses quatre parties… – Page 682 https://books.google.ci/books?id=niOzfVvTupQC  Antoine Auguste Bruzen de la Martinière Le grand dictionnaire géographique, historique et critique – Page 368 Libraires Associés (París) – 1768 – https://books.google.ci/books?id=sIJTenRmTQ4C

Description generale de l’Afrique, seconde partie du monde 1660 – 237 Sian Royaume en la baffe Ethiopie. 499 Sibaca … https://books.google.ci/books?id=D1VjAAAAcAAJ

[xii] L’histoire et la religion des juifs, depuis Jésus-Christ jusqu’à présent: pour servir de supplément et de continuation à l’histoire de Joseph, Volume https://books.google.ci/books?id=Sdo7AAAAcAAJ

[xiii] les gens de Sefwi, sont les descendants des Juifs qui ont migré vers le sud par la Côte d’Ivoire http://rootsisrael.com/les-juifs-dafrique-noire/

[xiv] http://www.akadem.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *