Communiqué de presse de Mme Simone Gbgabo

Afin de couper court à toute discussion stérile et retrouver le calme, la confiance et le respect, maitre Ange Rodrigue Dadjé, avocat de la première dame, n’est pas à l’initiative de cette lettre. Il se trouve que devant cette bataille de chiffonniers qui se livre sur la toile, les écrits, prises de position calamiteuses, ne sont pas « invisibles », et la famille de la première dame, madame Gbgabo a pris l’initiative d’en faire part à l’intéressée. Celle-ci a de son propre chef eu à cœur de disculper ses avocats et de les honorer pour leur travail, via ce communiqué de presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *