Un Mirage 2000D a largué par erreur une bombe d’exercice sur une usine près de Montargis

Et bien sûr, on n’en a pas parlé aux infos françaises ce soir…

Un avion de chasse français Mirage 2000D a largué par erreur une bombe d’exercice sur une usine près de Montargis dans le Loiret. Quoique vide de tout explosif, l’engin a fait des blessés.

L’entreprise française Faurecia, dans le Loiret, a été touchée mercredi par une munition tombée par accident d’un chasseur Mirage 2000D qui avait décollé de la base aérienne 133 de Nancy-Ochey où il devait également atterrir, annoncent les médias.

La munition «d’une trentaine de centimètres» issue d’une bombe militaire était inerte, mais l’incident, qui s’est produit pendant les manœuvres d’une escadrille, a toutefois fait des blessés et des dégâts matériels dans une usine située à Nogent-le-Vernisson, près de Montargis.

La bombe d’exercice a percé la toiture avant de tomber dans un atelier d’assemblage, au milieu des salariés. Deux personnes ont été blessées par la bombe factice pesant 16 kilos (contre 250 kg pour une munition classique). 150 employés de l’entreprise présents dans l’atelier ont été évacués.

US Air Force
Les dirigeants de l’usine, qui produit des pièces pour sièges automobile, ont appelé la police, les pompiers et les démineurs.

Selon La République du Centre, la munition a fait un trou d’environ un mètre carré dans le toit, sans provoquer d’explosion.

L’Armée de l’air a présenté ses excuses pour l’erreur commise par son pilote qui devait larguer l’engin sur un terrain d’entrainement de Suippes près de Reims (Marne), d’après France Bleu.

La section militaire du Parquet de Paris a diligenté une enquête judiciaire et le Bureau enquêtes accidents Défense (BEAD-air) a parallèlement ouvert une enquête technique.
sputnicknews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *