Quand Irlandais et Africains partageaient le même sort dans l’Amérique esclavagiste

 Isaac et Rose. A première vue, belle photo de deux enfants amis; belle image d’un racisme dépassé…
Et pourtant, la légende de la carte postale nous apprend que ces enfants ne sont pas la fille d’un propriétaire terrien sudiste, compagne de jeu d’un fils d’esclave bien traité…Non il s’agit bien de deux petits esclaves de la Nouvelle Orléans, en 1863…

Isaac et Rose, enfants esclaves à la Nouvelle Orléans

Deux enfants esclaves à la Nouvelle-Orléans, USA. 1863
Les Africains n’ont pas été les seules victimes de l’esclavage en Amérique, mais les Irlandais également. Ces derniers ont été réduits en esclavage par les Britanniques qui ont expédié ainsi des centaines de milliers de personnes dans l’Amérique du XVIIe siècle, jusqu’en 1839, quand l’Angleterre a mis fin à l’esclavage.
L’esclave irlandais revenait moins cher que l’Africain et les maîtres blancs organisaient des espèces de mariage mixtes entre africains et irlandais pour produire des esclaves moins chers?
Les grandes migrations irlandaises du XIXe siècle ont contribué à l’intégration du peuple irlandais dans la société blanche américaine. Mais les Africains ont été moins chanceux, du fait de la couleur de leur peau. Ils ont continué à lutter contre le racisme et la privation des droits civils jusque après le milieu du XXe siècle.
Eric Joseph Bikai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *