Lettre Ouverte à Monsieur KOBENAN KOUASSI ADJOUMANI,

Adjoumani, lors de sa « conférence de presse »…

Lettre Ouverte à Monsieur KOBENAN KOUASSI ADJOUMANI,
Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural de Cote d’Ivoire.
Monsieur Claude Paulin DANHO, Ministre des Sports de Côte d’Ivoire. Monsieur Félix Miezan ANOBLÉ, Ministre de la Promotion des PME de Côte d’Ivoire.
Monsieur Roger ADOM, Ministre de la Modernisation de l’administration et de l’innovation du Service Public.
Madame Raymonde Michèle GOUDOU Epouse COFFIE, Ministre de la Culture et de la Francophonie.
Monsieur KOFFI NGUESSAN Lataille, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la construction et de l’urbanisme en charge du logement social.
Abidjan, le jeudi 03 septembre 2020. 09h30 Par JYEE
Objet : Profanation de la Cathédrale Saint Paul d’Abidjan.

Madame et messieurs les ministres,
Vous vous êtes permis ce mercredi 02 septembre 2020, au nom des cadres catholiques du RHDP, de violer le territoire de la Cathédrale Saint Paul d’Abidjan, pour y déverser votre suffisance et votre outrecuidance effrontée, dans un total irrespect de la sacralité de ce lieu, en réponse au discours de paix du 31 août du cardinal KUTWA, patron de l’église catholique de Côte d’Ivoire.
Selon les explications des vigiles présents sur place, vous vouliez même avoir accès à la salle où le cardinal a fait son communiqué sans aucun respect des lieux sacrés. Face au refus catégorique des gens sur place, vous êtes allé vous installer de force dans la cour pour y effectuer votre forfaiture. Monsieur le ministre ADJOUMANI,Vous venez par cet acte, d’entremêler des éléments du Sacré représentés par l’enceinte de la Cathédrale Saint Paul avec des éléments du profane représentés par le « komian » que vous semblez être, vous qui, semble t’il, parlez aux morts. Il ne manquait plus que la poudre blanche de kaolin sur les visages de tous les membres de votre délégation pour compléter ce folklore. La honte elle-même doit avoir honte de vous…

Par cette présence non autorisée, vous avez souillé ce qui est sacré et précieux aux yeux de tous les catholiques de Cote d’Ivoire. C’est un acte de profanation inacceptable que nous dénonçons avec la dernière énergie! A voir les mines complètement déconfites de vos accompagnateurs, on comprend aisément la grande gêne qui a dû les habiter durant cette expédition profane à vos côtés. Aucun musulman du gouvernement ne s’est permis de violer l’enceinte sacrée d’une mosquée pour réagir aux propos de l’Imam Aguib TOURE qui avait tenu des propos, sans commune mesure, beaucoup plus virulents que ceux du Cardinal KUTWA.

Monsieur le ministre et ses accompagnateurs,
Pour ce qui concerne le fond, nous allons vous faire un petit rappel historique qui vous permettra, nous l’espérons, à l’avenir, d’être moins ridicules lors de vos sorties médiatiques contre l’Église Catholique.
En 1999, l’Eglise Catholique demande la libération de toute la direction politique du RDR qui avait été mise en prison à la MACA. Le RDR applaudit…En 2000, le clergé prône un climat d’apaisement en demandant à la junte au pouvoir de céder le pouvoir aux civils. Le RDR applaudit…
En décembre 2010, Monseigneur Paul Siméon AHOUANA, archevêque de Bouaké, demande au Conseil Constitutionnel de surseoir à sa décision d’annuler les résultats électoraux dans 7 départements du Nord pour irrégularités, et d’y reprendre les élections. Le RHDP est encore le premier à applaudir vigoureusement.
Le 10 janvier 2011, Monseigneur Jean Salomon LEZOUTIE, évêque du diocèse de Yopougon, accompagné de 500 prélats, demande le départ pur et simple de GBAGBO au profit de OUATTARA pour préserver la paix sociale. Le FPI au pouvoir n’investit pas les églises pour s’en plaindre. Le RHDP applaudit encore…
Le 31 août 2020, le président OUATTARA confirme sa candidature pour un 3ème mandat. Cela provoque un soulèvement populaire qui cause plusieurs morts. Voyant la paix civile menacée, Monseigneur Jean Pierre KUTWA, cardinal et patron de l’Eglise Catholique déclare que cette candidature n’est pas nécessaire parce qu’elle divise fortement les ivoiriens !
En réponse, le RHDP vient profaner le lieu saint de la Cathédrale Saint Paul d’Abidjan et attaque verbalement son Saint Patron…
Que l’on ne partage pas les propos du Cardinal sur le 3ème mandat est une chose, mais pousser l’audace jusqu’à venir organiser une conférence de presse au sein de sa maison pour désavouer ses propos, et ainsi défier le représentant du Seigneur…
De mémoire d’ivoirien, c’est du jamais vu!
Pour terminer enfin notre propos, nous demandons humblement aux prélats de l’Église Catholique de prier intensément pour vous et vos accompagnateurs ce dimanche, en élevant le Pain de la Vie et la Coupe du Salut, afin que le Saint Esprit rabaisse votre arrogance et vous aide à respecter ce que le Seigneur a déclaré de sacré.
Meilleures salutations.
Jean-Yves ESSO ESSIS Chrétien Catholique ivoirien
Jean-Yves Esso

LE RHDP JOUE AVEC LE FEU

Philippe Dacoury Tabley

La situation politique est extrêmement tendue dans notre pays, c’est vrai et nous ne sommes pas loin d’une déflagration, c’est aussi vrai. Mais est ce que cette situation justifie qu’on perde la tête et qu’on se comporte en hors la loi, surtout quand on incarne l’Etat? Pour ma part et bien au contraire, je crois que l’extrême gravité de la situation actuelle, devrait nous pousser à garder la tête froide.
Pour tout dire, je me demande si Alassane Dramane Ouattara, pour un temps encore, Chef de l’Etat ivoirien, peut tolérer qu’un opposant, qui n’approuve pas ses déclarations, ses actes et sa politique, fasse irruption au Palais présidentiel, avec tout un arsenal de matériels de sonorisation et de communication, pour s’adresser, de ce lieu, au public et porter la contradiction au Chef de l’Etat.
Non, je ne pense pas qu’Alassane Ouattara, qui emprisonne pour bien moins que ça, laisserait impunie cette hérésie.

C’est pourtant, ce que l’inénarrable Adjoumani vient de faire en s’introduisant, de force, dans la Cathédrale Saint Paul du Plateau, pour y tenir une conférence de presse, en réponse, dit-il, à l’appel à la Paix, lancé par le Cardinal Kutwa, le lundi 31 août 2020. Aucun membre du Gouvernement n’a condamné cet acte. Le Chef de l’Etat, lui-même, s’est muré dans un silence coupable, comme pour dire qu’il approuve le geste d’Adjoumani, dont il pourrait être le véritable commanditaire.

Des jours sombres s’annoncent pour la Côte d’Ivoire. En effet, après avoir poussé, au cours du mois d’août 2020, à des affrontements communautaires en déchaînant les « microbes », armés de machettes, contre des manifestants pacifiques, le RHDP s’active et prépare, à présent, les conditions d’un affrontement généralisé entre chrétiens et musulmans.
C’est exactement à cela que répondent la violation de la Cathédrale Saint Paul, par les Ministres Adjoumani et Miézan Anoblé et les propos d’incitation au lynchage qu’ils y ont tenu. On se souvient encore de l’absence totale de réaction des autorités, y compris le Chef de l’Etat, lorsqu’en janvier 2020, des appels à s’attaquer aux chrétiens ont été lancés sur les réseaux sociaux par des militants du RHDP, dès l’annonce, par le Diocèse d’Abidjan d’une marche pour la Paix. Au regard de ces appels à la violence, ladite marche a été finalement annulée.

L’heure est grave, mais rien n’est encore perdu. Les Ivoiriens doivent savoir que dans la cohésion et la solidarité, et guidés tous par l’amour de notre pays, Chrétiens et Musulmans, nous pouvons faire échec au plan machiavélique des pyromanes du RHDP. En 2002 et 2010, les mêmes avaient manœuvré sournoisement pour provoquer des confrontations entre les religions, en Côte d’Ivoire. Mais nous avons résisté et ne sommes pas tombés dans le piège de la guerre de religion.

Ce que nous avons réussi à faire hier, nous pouvons le refaire aujourd’hui. Aux Adeptes de toutes les religions présentes dans ce pays, la Côte d’Ivoire est notre trait d’union, ensemble, sauvons la, ensemble, mettons ces fauteurs de trouble hors d’état de nuire à notre pays.
Gouverneur Philippe-Henri Dacoury-Tabley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *