L’élégance politique selon Guillaume Soro

« Alassane Ouattara a brisé tous les codes de l’élégance politique. Depuis Houphouët, il y a un gentleman agreement :on ne touche pas à la famille d’un adversaire politique. Alassane Ouattara a rompu cela en emprisonnant 02 de mes frères qui se tenaient à l’écart des joutes politiques [..]Le dernier nommé de mes jeunes frères Soro Porlo Rigobert reste introuvable à ce jour. Toutes nos recherches pour le retrouver sont infructueuses. Les escadrons de la mort auraient-ils frappé ? »

Ces tweet, signés Soro Guillaume fleurissent sur la toile. « L’élégance politique », cette expression m’était inconnue jusque là! Mais Soro Guillaume, l’ancien premier ministre de Laurent Gbagbo, le député de Ferké, et le Président de l’Assemblée Nationale, depuis peu remercié par son frère en rébellion Allassane Ouattara, ne manque pas de toupet : mettre ensemble, la politique avec ses coups sous la ceinture et l’élégance !
On est dans l’esthétique avec l’élégance, rien à voir avec la réalité, bien plus crue et malodorante de cette politique qui protège et favorise les uns au détriment de l’ensemble de la Nation qui reste sur le carreau, quand elle n’est pas vouée à la mort !

Soro qui parle, c’est la bouche d’un tueur par excellence qui s’exprime, qui a tué, fait tuer, et même aurait bu du sang humain selon plusieurs témoignage en 2011. Et c’est ce monsieur-là qui ose nous parler d’élégance en politique ? Où était son code d’élégance politique quand Simone et Laurent Gbgabo, leur fils Michel ont été arrêtés? Il parle de l’élégance politique qui régnait depuis Houphouet, mais ne dit-on pas qu’Houphouët-Boigny jetait ses opposants aux crocodiles? Etait-ce là aussi de l’élégance, de l’esthétique, quand certains assistaient à cette mise à mort originale, pleine de couleurs, de cris, de tuerie joyeuse ? Est-il décent de pleurer publiquement sur sa famille quand on n’a eu cure de la famille des autres? de toutes les familles des militaires qui se mouraient à la Maca, alors qu’ils étaient juste militaires de l’armée régalienne? A-t-il entendu la voix des désespérés, quand il se remplissait les poches avec les autres rebelles au détriment de l’Etat et des Ivoiriens?
Certes, je n’approuve pas cette répression de Ouattara à l’égard de son ancien ami et mauvais génie Soro, mais il est bien tard pour se désolidariser d’une manière de gouverner par la terreur, quand soi-même on est parmi les pères fondateurs de ce régime dictatorial et sanguinaire.

Puisse le D.ieu qu’il n’a cessé d’invoquer sur la toile -les vendredis et les dimanches- venir à son secours. En attendant son image à lui renvoyée par le miroir, le met juste dans la situation de ces pauvres Ivoiriens qui ont appelé à l’aide. Le PAN tout puissant aurait pu répondre « présent », mais il a préféré accumuler larmes, crimes, sang versé, vies brisées. Que cet incident au demeurant minuscule face à la tragédie nationale, lui rappelle combien la vie humaine est précieuse, celle des autres, quels qu’ils soient. Pleurer deux disparus, quand ce sont des milliers sur lesquels on n’a versé aucune larme, face à cela j’ai juste envie de dire : Soro, va vers ton destin, rencontre enfin le D.ieu qui juge, qui n’innocente pas le coupable, mais qui est aussi celui qui console et pardonne… Cesse ton blablabla et assume ! »
Shlomit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *