La belle démocratie de l’ère Ouattara mise bas

#Dossier LES CÔTES DU COMMANDANT ABEHI FURENT BRISÉES À COUPS DE MARTEAUX : Les révélations fracassantes de son avocat…

Maître Gohi Bi Irié Raoul, avocat du Commandant Abéhi :

 » Le lundi prochain (ndlr lundi 8 janvier 2018) , la Cour va entendre mon client, le Commandant Abéhi. Ensuite le Mdl-chef Klah dont la déposition intéresse Mr Abéhi dans la manifestation de la vérité. Concernant le fameux coup d’état au camp d’Agban, nous disons qu’il s’agit d’une infraction fictive, quasiment impossible à réaliser par mon client. Une justice libre sereine et autonome ne pourra pas maintenir Mr Abéhi dans les liens de la détention. Parce que nous le disons, il ne s’agit pas d’ une personne mais des faits. Est-ce que Mr Abéhi est responsable des faits ? Ce n’est pas parce que c’est Mr Abéhi qui était commandant du Geb qu’il faut le citer au sens sacrificiel. Où on cherche à faire plaisir au témoin ou acteur de la poursuite. Nous voulons que la justice soit équitable et juste avec la possibilité de la Défense de s’exprimer et je crois que mon client s’en sortira.

L’image contient peut-être : 1 personne, chapeau

Mon client a été mis en lambeaux par les services de la Dst (ndlr Direction de la surveillance du territoire). Après avoir été transféré à au camp Pénal de Bouaké, il a été à deux doigts de la mort. Nous remercions les autorités judicaires de Bouaké, parce qu’il même été dans les locaux du camp pénal. Une intervention chirurgicale de plus de 18 heures, c’est à dire qui a commencé à midi pour se terminer à 6 heures du matin. Pour vous dire l’ampleur des tortures infligées à mon client et les dégâts causés sur sa personne. Il a eu le coup, les vertèbres de l’épine dorsale brisés à coup de marteaux.
Il a eu aussi de nombreuses contusions musculaires liées aux violents sévices corporels que les agents de la Dst lui infligés. Ce sont là autant de tortures que Mr Abéhi a subies. Dieu merci, il se présente aujourd’hui dans un état où il peut être jugé>>.

Léo Côte D’Ivoire IV/#2CM/#REZOPANACOM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *