Il n’existe plus de Constitution en France depuis le 1er janvier 2017,

plus de République, et donc pas de Président

Publié par wikistrike.com sur 27 Juillet 2018,

Toute la vérité sur l'affaire Benalla tient-elle à la préservation de notre Démocratie ?

Toute la vérité sur l’affaire Benalla tient-elle à la préservation de notre Démocratie ?

EXCLUSIF

Le scandale Benalla est-il une diversion pour gérer un énorme problème au plus haut niveau de l’Etat français  ?  Est-il un avertissement lancé à Emmanuel Macron ?

En effet, tandis que le Parlement devait débattre sur une nouvelle Constitution, des travaux repoussés à septembre (au moins), il est important que vous sachiez que depuis le premier janvier 2017, la France n’est officiellement plus une République. Explication:

1 / Le 5 décembre 2016 Monsieur Manuel Valls alors Premier ministre à décrété et créé sous le numéro 2016 -1675 paru au Journal officiel sous le numéro 02 83 du 6 décembre 2016 texte numéro 63 « l’inspection générale de la justice » placée auprès du garde des sceaux ministre de la Justice.
2 / Ce décret créant cette « inspection générale de la justice » est entrée en vigueur le 1er janvier 2017 et place l’autorité judiciaire sous le contrôle du garde des sceaux.
3 / À partir du 1er janvier 2017 la Constitution a été violée ne respectant plus la séparation des pouvoirs avec justice qui devrait être indépendante mais qui ne l’est plus, contredisant et violant ainsi , les principes de la Constitution .

I / Du viol de la constitution de la 5e République depuis le 1er janvier 2017. Malgré le fait que Monsieur François hollande président de la République à l’époque et qui était comme le stipule la Constitution de 1958 avec l’article 64 « garant de l’indépendance de l’autorité judiciaire » sans malgré tout curieusement s’opposer à ce décret 2016-1675.

II / depuis le 1er janvier 2017 la justice n’est plus indépendante. Toutes les décisions de toutes les cours de justice en France sont donc devenue depuis cette date, illégales, caduque et illégitime , n’ayant pas pu rendre des avis indépendants , car il n’y a plus de séparation des pouvoirs pour la justice , il n’y a plus de constitution en france , il n’y a plus de république Et donc pas de présiden
Philippe D. pour WikiStrike

La nouvelle Constitution nécessite l’aval du Congrès, et devait être validée assez aisément. Cependant, puisque la République n’existe plus à dater du 1er janvier 2017, rien ni personne ne peut empêcher Emmanuel Macron de proclamer le retour à la monarchie ou à s’offrir un statut d’empereur.

L’affaire Benalla qui tombe durant les travaux à l’Assemblée Nationale et qui les a interrompu a-t-il donc pour unique objectif d’empêcher la réalisation de tels projets ? Un Clan a-t-il livré le scandale Benalla dans les mains du journal Le Monde afin de sauver la République ?

Grâce (ou à cause) à ce dysfonctionnement qui prive l’Etat de statut de République, Emmanuel Macron peut, s’il le désire, s’approprier les pleins pouvoirs.

Inquiétez-vous !

WikiStrike

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *