Watao est décédé

L’image contient peut-être : 1 personne, lunettes_soleil

Le Colonel Major Issiaka Ouattara alias Wattao a rendu l’âme à 20h40 à New York (1h40 d’Abidjan). Soro Guillaume rend hommage à Issiaka Ouattara dit Wattao décédé.
Anabelle Ouégnin

Il dit qu’il est l’un des piliers de 19 septembre 2002. Je dis bien un des piliers. Il dit qu’il reviendra pour casser papot sur le pilier. Certainement pour louer ses bonnes œuvres. Au passage que Soro Guillaume se souvienne des actes du pilier Wattao.

Mon oncle le MDL/C GOHOU MOMBOHIN, EM3 légion, chef station radio fait partie des 60 gendarmes assassinés dans une prison à Bouaké les 6-7-8/10/2002. Son corps n’a jamais été retrouvé.

Transmets-lui nos salutations très cher Wattao
lu sur la toile

Plus besoin de jeter aux crocodiles, le poison fait son effet, après il suffit juste de verser des larmes de crocodiles pour pleurer un opposant, un fidèle de Guillaume Soro !

Alassane Ouattara demande une  minute de silence pour le décès de Wattao.

Recevant l’armée de Côte d’ivoire ce jour lundi 6 Janvier 2020 à la présidence de la république pour la présentation des voeux, Ouattara annonce la gorge très nouée le décès de Wattao à ses frères d’armes.
Wattao était mon jeune frère j’ai tout fait pour le sauver de la maladie mais dieu en a décidé autrement.
Paix à son âme
Via Eventnews Presse.
Serge Koffi

L’image contient peut-être : 1 personne

Wahooo, l’homme aux gri-gris, l’immortel des immortels, le grand chef rebelle Watao est mort.

Ce commandant des forces nouvelles qui avait été sanctionné par HRW pour violations graves des droits de l’homme, recrutement d’enfants soldats et fier assassin des hautes personnalités du gouvernement dont le ministre Émile BOGADOUDOU, est enfin mort. Il avait procédé à des transactions de plus de 1,7 milliards F CFA sur son seul compte, mais il est enfin mort.

Pourquoi pleurer la mort d’un rebelle qui a assassiné de pauvres et innocentes populations, qui a forcé des enfants à la guerre et a volé exagérément l’argent des ivoiriens…?
Une telle mort pour rappeler à ses amis rebelles assassins, que nous venons tous du même argile. J’ai dis ma part… sans hypocrisie.
repris sur la toile

… Oui, Issiaka Ouattara est décédé aux États-Unis dans la nuit du dimanche 5 janvier 2019. L’officier y avait été évacué pour suivre un traitement médical. « il était depuis 4 jours dans le coma. », précise une autorité.

Issiaka Wattao, 52 ans père d’une dizaine d’enfants, est connu dans le milieu sportif. C’est en sa qualité de judoka qu’il a intégré l’armée au début des années 80 sous l’impulsion du Général Guei Robert, lui-même judoka. Ce solide gaillard fera parler de lui pendant le coup d’Etat de la Noël 99 mais surtout pendant la rébellion de 2002. Il était l’un des visages de cette rébellion. Soro Guillaume Kigbafori, l’ex-Chef de la rébellion dit de lui « qu’il en était l’un des piliers… ».

Il était l’un des plus bling-bling des militaires de la rébellion, passionné de grosses cylindrées, promoteur de boîtes de nuit, entouré de chiens de race, l’homme était proche des jeunes et connu pour son goût prononcé des fêtes.

Deux images campent l’homme: après les accords de paix Ouagadougou en 2007, Pour célébrer la réunification des deux armées, lors de la fête de l’indépendance, il avait défilé en tête des troupes au Palais présidentiel.
Lors de l’arrestation de Laurent Gbagbo, en avril 2011, Wattao est le soldat qui se tenait auprès de l’ancien président ivoirien pour le protéger contre les agressions des nouveaux maîtres du pays.

Affecté ensuite à la garde républicaine, l’un des corps d’élite de l’armée ivoirienne en charge de la protection des hautes personnalités de l’Etat et des institutions, puis à l’Etat-major, Issiaka Ouattara n’aura pas survécu à la maladie qui l’a rongé.
Fernand Dédeh

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *