Un procureur militaire au dessous de tout soupçon

 ANGE KESSY KOUAMÉ : VERS LA FIN D’UN OFFICIER CUPIDE ET CORROMPU ?

L’image contient peut-être : une personne ou plus

1) Le Commissaire du gouvernement (procureur militaire) qu’il était a-t-il réellement bien fait son boulot pendant l’administration Gbagbo ?

En 2000, après l’élection présidentielle, le RDR et Alassane Ouattara disent que le président Laurent Gbagbo et ses partisans ont tué leurs partisans dont ils ont jeté les corps dans la brousse derrière la MACA. Les corps entassés decouverts par on ne sait qui, constitueront ce que Ouattara et le RDR ont appelé le »charnier de Yopougon ». RFI trouve un pain béni et fait le sale boulot. Le président Laurent Gbagbo demande une enquête pour situer les responsabilités. Ange Kessy, procureur militaire s’auto saisit de l’affaire. À l’issue de ses enquêtes, il inculpe des gendarmes dont le commandant de l’escadron d’Abobo, à l’époque des faits. Pourquoi les gendarmes ? Parce que Ouattara, se mettant dans le rôle d’un véritable procureur avait dressé un réquisitoire contre les gendarmes. Après un long procès, les gendarmes seront acquittés pour délit non constitués.

En 2002, le MPCI de Soro Guillaume, la branche armée du RDR attaque la Côte d’Ivoire par les frontières septentrionales. Pour la seule nuit du 18 au 19 septembre, date de l’attaque, 300 morts ont été enregistrés. Parmi ces morts se trouvent les Colonels Dali Oblé, Dagrou Loula, Yodé … et le ministre d’État Émilie Boga Doudou tué chez lui.
Que devrait faire le commissaire du gouvernement ? C’était de s’auto-saisir et ouvrir une enquête pour retrouver les assassins de ses frères d’armes, les officiers et du ministre d’État( celui par qui il a été maintenu par le président Laurent Gbagbo au poste de commissaire du gouvernement) lâchement assassinés. Durant 10 ans, Ange Kessy ne nous a jamais montré une seule image d’un suspect pour l’assassinat des serviteurs de l’État. Pourquoi? On le saura un jour.

2) Comment peut on expliquer le zèle qu’il a déployé depuis la prise armée du pouvoir par Ouattara ?

Au moment de la guerre de la France contre la Côte d’Ivoire pour imposer Ouattara à la tête de la Côte d’Ivoire, Ange Kessy déserte son poste et s’enfuit en France. Il y était lorsque l’armée française achève le sale boulot pendant lequel, le Colonel major Babri Gohourou Hilaire, porte parole des FDS (auxquelles il appartient) est assassiné. À la fin de la guerre il rentre pour reprendre son poste.
A t il fait une enquête en tant que procureur militaire pour nous dire qui a tué le Colonel Gohourou ? Non. Au contraire, il s’acharne sur le général Dogbo Blé et le Commandant Seka Anselme qu’il accuse d’avoir tué le général Guei, ancien chef de l’État après le putsch de 1999. Contrairement à Dogbo Blé et Seka qui, on peut l’affirmer, ont eu la chance d’être jugé, l’Amiral Vagba Fausignaux, ancien commandant de la Marine nationale, donc supérieur hiérarchique du capitaine de frégate Ange Kessy, procureur militaire, n’a jamais été présenté à un juge. Nous ne savons même pas où il est détenu depuis 7 ans qu’il est emprisonné.
Excellence Zadi

commentaire relevé à la suite de l’article:
Pour rappel, c’est le journaliste Jean-Hélène et Zorro-bi Ballo qui ont découvert le charnier de Yopougon.. Ange Kessi est certainement dans un complot visant à déstabiliser Ouattara; la perquisition à son domicile, n’est pas fortuite..
Désiré Ake

__________________

Le commissaire du gouvernement ANGE KESSY récupérait à chaque fois les armes de ses prévenus, qu’ils soient militaires ou civils. Les armes qui devraient normalement être parquées dans son lieu de travail ce sont retrouvées à son domicile.

Son garde de corps les vendait aux particuliers avec la bénédiction de son patron ( ANGE KESSY ). C’était leur business.

ANGE KESSY, je le dis depuis longtemps est un véritable escrocs qui use de sa position de commissaire du gouvernement pour escroquer nos pauvre parents corps habillés.

Un jeune policier me disait tout à l’heure  » Quand tu as un problème au tribunal militaire , ANGE KESSY peut aller jusqu’à demander à  » coucher » avec ta femme si par malchance tu venais dans son bureau avec elle ou demander la moitié de ton salaire chaque mois, juste pour ne pas qu’il te condamne. Quand ANGE KESSY arrive dans une ville , sa consommation, sa restauration, son hébergement sont assurés par les commissariats et gendarmeries de ces villes au risque de s’attirer sa foudre « 

Ce monsieur a usé de son titre pour faire passer de la drogue à travers une femme en 2014 .

ANGE KESSY est dangereux et il mérite la prison .

Faites circuler pour arrêter cet escroc de la république.
Petit Koffi

______________________

ANGE KESSI. DES ARMES, DES EXPLICATIONS, DES QUESTIONS ET DE SÉRIEUX DOUTES.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout
on a trouvé des treillis, visibles sur la photo, encore emballés, ainsi que des machettes et des pierres, équipements des microbes…

 » Un des gardes du procureur militaire, Ange Kessi, qui volait des armes des enquêtes placées sous scellés à des fins de commerce, a été arrêté en flagrant délit de revente mardi à Abidjan, » a rapporté le site koaci.com à propos d’une affaire d’armes trouvées chez le procureur militaire et qui fait grand bruit.

Réaction du procureur Ange Kessi : «Ces armes ont servi pour des jugements…J’ai envoyé ces armes à mon domicile parce que la Tour A était en réhabilitation.
D’abord ces armes sont vieillissantes. Elles ne peuvent pas retentir… Si l’affaire est aujourd’hui aux yeux de tous, c’est parce que l’un de mes gardes aurait volé quelques armes pour les vendre. Dans tous les cas, ils sont jaloux de moi…».

Qui sont donc ces jaloux qui en voudraient tellement à l’inamovible procureur militaire au point de le salir ? Il ne reste plus à Ange Kessi qu’à donner des noms. En attendant, il y a tellement d’incohérences dans les explications qu’il donne que le juriste Roger Dakouri Diaz se demande si le Procureur militaire ne ferait pas mieux de plaider coupable car dit-il,  » De la part d’un magistrat du parquet, de telles allégations sont non seulement intenables mais choquantes. ». Pour lui,  » Faire croire que les puissantes armes découvertes au domicile du Procureur militaire sont des scellés ayant servi à des procès, relève d’allégations manifestement mensongères. »

Et puis, il y a cette question: la Tour A de la Cité administrative est-elle toujours en réhabilitation ? Parce que si la cause pour laquelle ces armes ont été envoyées chez Ange Kessi disparaît, il n’y a plus de raison de continuer à les garder chez lui. Cette affaire soulève en tout cas pas mal d’autres questions :

Qui surveillait ces armes ?

Un inventaire était-il fait régulièrement pour s’assurer que rien n’est distrait?

Mais surtout, un procureur militaire a-t-il le droit de garder des armes chez lui ?

Réponse du résistant Roger Dakouri Diaz :

« … à l’instar du Procureur des parquets civils, le Procureur militaire donne immédiatement suite au dossier en l’attribuant à un juge d’instruction militaire en vue d’une information judiciaire. Dès lors, le dossier est donc remis au juge d’instruction avec toutes ses pièces à conviction. Il revient donc à ce juge d’instruction, et à lui seul, de placer sous scellés le corps du délit, c’est-à-dire, l’arme du crime, assorti de l’établissement d’un état des pièces à conviction à verser au dossier, à charge pour le greffier militaire de réceptionner et de conserver cette pièce à conviction pour les besoins de l’instruction, et le cas échéant, du procès.

Finalement, la pièce à conviction est forcément conservée par le greffier militaire jusqu’à la clôture de l’instruction. Si l’enquête menée par ce juge d’instruction se soldait, par exemple, par un non lieu, c’est-à-dire qu’il n’y a pas lieu à poursuivre, le mis en cause serait en droit de solliciter la restitution de l’arme. Autrement, la pièce à conviction sera présentée lors du procès à l’audience par les juges, et non le Procureur militaire. »

Avec Alexis Gnagno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *