Un hélicoptère français s’écrase près d’Abidjan : un mort, un blessé grave

Un hélicoptère militaire s’est écrasé dans un village près d’Abidjan, où les forces françaises disposent d’une importante base. Les causes de l’accident, dans lequel un soldat est mort et un autre a été blessé, n’ont pas encore été déterminées.

Un militaire français a perdu la vie et un autre a été gravement blessé dans le crash d’un hélicoptère près d’Abidjan en Côte d’Ivoire ce 10 juillet, selon une source militaire citée par Europe1.

Le soldat grièvement blessé est en cours d’évacuation vers la France, selon des sources militaires françaises.

Un autre soldat a été tué dans l’accident qui s’est produit mardi vers 17H00 (locales et GMT) à une dizaine de kilomètres de l’aéroport d’Abidjan, où se trouve une importante base militaire française.

L’hélicoptère, de type Gazelle, appartenait selon la même source aux Forces françaises en Côte d’Ivoire (FFCI), qui disposent d’une base importante près de l’aéroport d’Abidjan. Il s’est écrasé vers 17 heures à Modeste, un village situé à une dizaine de kilomètres à l’est de la capitale économique ivoirienne, près de la côte. Les causes de l’accident sont pour l’heure encore inconnues.

Environ 950 hommes composent les Forces françaises en Côte d’Ivoire, qui constituent la principale base française sur la façade atlantique de l’Afrique, notamment utilisée dans le cadre de l’opération Barkhane de lutte contre les groupes djihadistes au Sahel.
RT.com

___________________

UN AVION MILITAIRE FRANÇAIS EST ENCORE TOMBÉ HIER À ABIDJAN

L’image contient peut-être : plein airL’image contient peut-être : une personne ou plus, herbe et plein air

Le Vol Corsair 03, un hélicoptère militaire de type Gazelle (SA342), immatriculé FGMNI, s’est écrasé dans l’après-midi de ce mardi 10 juillet 2018 à Modeste, un village situé à proximité de la ville historique de Grand Bassam. Selon les informations en notre possession, l’engin aurait décollé d’Abidjan ce jour à 15 h 32. Le crash a eu lieu aux environs de 16 h 55 à Modeste. « Deux personnes à bords de l’hélico seraient toujours introuvables », a ajouté notre source.

Cette information à été confirmée par la Force française en Côte d’Ivoire basée au 43e bataillon d’infanterie de marine (43e Bima) d’Abidjan Port-Bouët à 17 h 10 mn.
(Source texte: Linfodrome, crédit image Boubakar Camara)
Fier Ivoirien II

Mardi 10 juillet 2018, à 16h45 heure locale, un hélicoptère GAZELLE des forces françaises en Côte d’Ivoire s’est écrasé à une vingtaine de kilomètres à l’est d’Abidjan, dans le secteur de Grand Bassam. Le pilote, le lieutenant Alexandre ARNAUD du 3 e régiment d’hélicoptères de combat, est décédé des suites de ses blessures.
L’accident a eu lieu lors d’une mission d’entraînement entre les forces armées françaises et ivoiriennes.
Le chef de bord et le pilote, gravement blessés, ont été rapidement pris en charge et évacués par voie routière vers la structure médicale de la base militaire française à Port-Bouët. Le pilote y est décédé des suites de ses blessures.
Les circonstances de l’accident restent à déterminer. Une enquête sera diligentée.
Dès l’annonce de la nouvelle, le chef d’état-major de l’armée de Terre, le général Bosser, a tenu à exprimer son « indéfectible soutien et la solidarité de l’armée de Terre à sa famille, ses proches et ses camarades ».
Claudine Hermine Cojan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *