Reprise à la CPI

INCOMPÉTENCE, MALHONNÊTETÉ INTELLECTUELLE OU FOURBERIE ?

« CPI : le ridicule ne tue pas ! Neuf ans de procédure et de détention pour arriver à rien. Les procureurs Ocampo Moreno et Bensouda Fatou n’ont jamais réussi à mettre une seule preuve sur la table après neuf ans d’enquêtes et de recherches. Une fois l’acquittement du président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goude prononcé, le procureur ose dire que les juges ont mal évalué les éléments de preuves.

Incompétence, malhonnêteté intellectuelle ou fourberie ? Nous assistons à un vrai cirque politico-judiciaire à La Haye. Un gouffre financier. Donald Trump a-t-il raison de sanctionner cette juridiction ? Au vu de ce qu’il s’y passe, la question mérite d’être posée. »

Charles Onana.

L’image contient peut-être : 1 personne, texte
LG tel qu’il est apparu rapidement ce matin sur les écrans…

RESUME DE LA PREMIERE PARTIE DU PROCES A LA CPI

Les juges de la chambre de 1ère instance ont acquitté le Président LAURENT GBAGBO et le Ministre Charles Blé Goudé parce qu’ils ont estimé que Madame le procureur, Fatou Bensouda n’a pas apporté la preuve de leurs culpabilités.

Interventions de ce matin :

1- Fatou Bensouda et son bureau, dans la première partie de ce procès qui a repris ce matin, expliquent que les juges de la chambre de 1ère instance n’ont pas bien fait leur travail et n’ont pas tenu compte de certaines réalités.

2- La représentante des victimes , Me Paolina Massida quant à elle affirme que le bureau du procureur a a bâclé l’enquête d’où l’impasse actuelle.

C’est la Pause et le procès reprendra dans 45 minutes avec les motifs de Me Paolina Massida , soutenant la position des victimes quant à ce procès.

Le Président LAURENT GBAGBO suit le procès, par visioconférence, depuis sa résidence de Bruxelles. Le Ministre Charles Blé Goudé , lui , a effectué le déplacement.

SERVICE COMMUNICATION FPI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *