quand les opposants d’hier frappent à la porte

En 2011, elle appelait l’ECOMOG à intervenir en Côte d’Ivoire pour se débarrasser au plus vite du couple Gbagbo.

L’image contient peut-être : 2 personnes, dont Armelle Eudoxie Lenoir, personnes souriantes
Salimata Porquet décerne à Simone Gbagbo Le titre Mediatrice de la paix de l’union africaine , au nom de l’organisation qu’elle dirige.

Des femmes présidentes des organisations oeuvrant pour la paix et la stabilité sur le territoire africain se sont rendues hier le vendredi 31 août 2018 chez la première dame Mme Gbagbo, pour la désigner tranquillement Médiatrice de l’Union Africaine. La bonne nouvelle fut donnée par madame PORQUET SALIMATA Première responsable de l’Organisation des Femmes Médiatrices de l’Union Africaine.

Séduites par l’esprit paisible de Mme Gbagbo, impressionnées par son langage d’espoirs empreint d’amour et de pardon, émues par ses verbes auréolés de bon sens et de réconciliation, Mme PORQUET SALIMATA et l’organisation des femmes de l’union Africaine font de Mme Simone Gbagbo médiatrice de l’Union Africaine pour apporter la paix sur le continent .

C’est sur les applaudissements et les regards admirateurs des autres dames faisant partie de la délégation que la nouvelle a été accueillie. Ce sont :

1☆Mme KOUAKOU Nathalie ex-présidente d’Amnesty international, chef de la délégation et Présidente de << Vivre Ensemble sans Violence>>
2☆Mme Solange TOHOURI AZIALLO présidente de la Fondation Aziallo Marcel.
3☆Mme PORQUET Salimata coordonnatrice des femmes de l’union Africaines.
4☆ Mme KEI Marie Joëlle de l’association Regards Pluriels.

Quand c’est le temps de Dieu, ceux qui par malentendu ou incompréhension ont souhaité ta chute , s’abaissent de bonne foi pour te relever et tu t’élèves pour les embrasser humblement. C’est ça le vrai sens de la vie et du vivre ensemble.

Il n’ Y a rien dans l’orgueil, il n’ y’a rien dans la rancune, ll n’y a rien dans la vengeance, il y’a juste Dieu dans les bonnes choses. Bonjour enfants et amis de la Côte d’Ivoire. On s’en va comme ça, c’est sans arrêt, et On Y arrivera inchalla.

Image de Gala Golo

L’image contient peut-être : 9 personnes, personnes debout

Le 23 Mars 2011, Salimata Porquet ancienne députée ivoirienne, proche du RHDP d’alors éclate en sanglots devant les chefs d’Etats de la CEDEAO qui l’ont invitée inopinément à prendre la parole lors du 39e sommet ordinaire de l’organisation à Abuja. En pleurs, elle dit ceci parlant de la crise ivoirienne:

« les enjeux sont si élevés et les victimes si nombreuses. Les risques sont grands pour que l`issue ait des conséquences au niveau de la région. Les tueries de sept femmes à Abidjan le 3 mars 2011 en plein jour montrent à quel point la crise est profonde et qu’il est temps de redoubler d’efforts afin de lui trouver un dénouement heureux ».
Le communiqué de ce sommet sera sans équivoque pour Laurent Gbagbo. Il doit céder le pouvoir à Alassane Ouattara. Une résolution sera même prise pour donner carte blanche à un règlement armé du conflit en Cote d’Ivoire sous couvert de protection des civils.
1 septembre 2018, Salimata Porquet décerne à Simone Gbagbo, un titre d’ambassadrice de la paix de l’Union Africaine au nom de l’organisation qu’elle dirige. Juste les faits.
(Source Texte: Armand Iré)

Mme Salimata Porquet est la femme du frère de Niangoran Porquet qui est l’ex-époux de Mme Koudou Jeannette la petite sœur d’Opah. Le fils de Mme Koudou Jeannette s’appelle Alain Kablan Bushon Porquet mon ami sur FB ici.

Dame Porquet Salimata était très liée à Tanti Jeannette qui l’a introduite chez son frère. Connaissant Opah, il a tout donné a cette femme. Mais Elle a été celle qui a pleuré pour le présenter comme un diable aux yeux du monde.

L’histoire est têtue et laisse des traces. Je n’ai rien de personnel contre la brave dame Porquet mais je relève son cas à elle qui est celui de bcp d’autres. Je pense à tout ceux qui étaient très proches du couple Gbagbo et qui pour demeurer dans le confort matériel n’ont pas hésité à les salir et aller manger avec la junte au pouvoir.

On peut être proche et ne pas être du même bord politique, mais on n’a pas le droit d’inventer des abominations sur le compte de l’opposant politique.

Que tous ceux qui sont dans le cas de dame Porquet n’aient pas peur ni honte de s’approcher saluer Oman; nous autres on ne fait que bavarder sur FB, ici ça va rien changer.

Bon dimanche famille fidèle.
Patricia Winnie Kplé Kô

__________________

De nombreux hypocrites et opportunistes
parmi les visiteurs de Simone Ehivet Gbagbo

“ La France ne cherche pas à exercer une influence; elle ne cherche pas à peser sur les choix politiques d’un pays et encore moins à capter ses ressources”. Ainsi, s’exprimait François Hollande, le 14 janvier 2017 à Bamako (Mali). Le président le plus fourbe de la 5e République s’adressait au président malien qu’il ne manqua pas de tutoyer à l’ouverture de son allocution, chose qu’il se serait gardé de faire à l’endroit de Trump ou de Poutine.

Le plus gentil commentaire que l’on puisse faire sur ces paroles attrape-nigaud, c’est qu’elles montrent la tromperie et l’enfumage des autorités françaises dans toute leur splendeur. Car, si ces propos étaient vrais, si la France n’avait rien à prendre ou à gagner en Afrique, pourquoi Modibo Keïta fut-il destitué en 1968? Pourquoi Sylvanus Olympio et Thomas Sankara furent-ils assassinés en 1963 et 1987? Pourquoi, pour un simple contentieux électoral qui ne concernait en rien la France, Sarkozy préféra-t-il la guerre et les tueries au pacifique recomptage des voix proposé par Laurent Gbagbo, le vainqueur de l’élection d’octobre 2010? Bref, si l’Afrique ne rapporte rien aux Gaulois, pourquoi ceux-ci maintiennent-ils des bases militaires dans certains pays africains?

J’ai parlé de la tromperie et de l’enfumage des dirigeants français. Je pourrais évoquer aussi leur hypocrisie qui n’est pas plus condamnable que celle de certains visiteurs de Simone Ehivet. Ces visiteurs tombés subitement sous le charme de l’ex-première Dame, je les qualifierais simplement de gens hypocrites et opportunistes. Hypocrites, parce qu’ils n’ont pas levé le petit doigt quand Simone était humiliée et maltraitée, parce qu’ils étaient invisibles quand elle avait besoin de leur présence et compassion. Ils sont opportunistes parce qu’ils voudraient obtenir d’elle un poste ou une faveur si le FPI revenait au pouvoir.

Ceux et celles qui lui ont rendu visite à Odienné, combien sont-ils? C’est plutôt à se demander s’ils ne souhaitaient pas secrètement qu’elle et son mari meurent en prison. La Côte d’Ivoire a besoin de justice, de vérité et de sincérité pour se réconcilier, pas de ce bal des hypocrites que je trouve malsain et indigne.

Jean-Claude DJEREKE

2 pensées sur “quand les opposants d’hier frappent à la porte

  • 02/09/2018 à 01:18
    Permalink

    Non Monsieur Djereke, ils ne sont pas tous hypocrytes. En ne les nommants pas, vos hypocrites, vous versez dans l’extrême et le succeptible. Il y a sans doute des hypocrites, et ça il y en a partout y compris dans votre propre famille. Mais tous ne sont pas hypocrites et vous-même sans doute pas parce que vous n’avez pas eu l’opportunité de rendre visite à la Grande Dame ni à Odiénné ni à Abidjan, faute d’autorisation svp. Sachons garder mesure.

    Répondre
    • 02/09/2018 à 13:01
      Permalink

      @nawa L
      Si vous vous étiez donné la peine de lire le document de Mr Djereke, peut-être que n’auriez pas trouvé utile de pondre ce commentaire. Mr Djereke dans son article n’a jamais dit que tous ceux qui affluent au domicile des Gbagbo pour apporter soutien et réconfort à Simone Gbagbo sont des hypocrites, sans exception. Il a écrit « …Je pourrais évoquer aussi leur hypocrisie qui n’est pas plus condamnable que celle de certains visiteurs de Simone Ehivet. »
      Bien à vous!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *