N’y a-t-il plus d’humanité en France?

Je peux, éventuellement, en faisant beaucoup d’efforts, comprendre qu’on soit insensible à la misère lointaine. Loin des yeux, etc. Mais la misère en bas de chez soi, on fait comment pour l’ignorer, pour s’en foutre, pour passer comme si de rien n’était? Alors que la neige a recouvert Paris, alors que les températures avoisinent le polaire, des hommes, des femmes et des enfants dorment sur les trottoirs et les quais de Paris.

Quand le drame est d’une telle ampleur, quand des êtres humains risquent de mourir de froid, dans la rue, au vu et au su de tous, on range momentanément les débats et les joutes oratoires, on met en sourdine les « crises de migrants », les « problèmes des SDF » et toutes ces choses qui donnent à causer à ceux qui aiment s’entendre parler. Et on se bouge. Ne rien faire, ne pas les aider, n’est-il pas une forme de non-assistance à personnes en danger?

Emmanuel Macron a promis que, lui président de la République, plus personne ne dormirait dehors. Mais voilà, celles et ceux qui vivent et dorment dans la rue sont encore là, dans un dénuement presque complet face à un hiver qui se fout pas mal des problèmes des hommes. Quelle excuse va-t-on inventer pour justifier l’injustifiable? Sylvain Maillard, un député macroniste, qui dort évidemment bien au chaud dans son petit lit, a eu le culot de dire que c’était « par choix » que les sans-abris sont justement sans abris. Encore un peu, il nous aurait expliqué que ces infortunés s’amusent à une sorte de freeze challenge masochiste, où celui qui meurt de froid en premier a gagné. Décidément, l’ignominie chez certains n’a aucune limite.

Photos : Marc Melki
Photos : Laurence Geai
Où sont les Français qui manifestaient il n’y a pas si longtemps pour ou contre telle ou telle chose? Pourquoi ne piétinent-ils pas le pavé enneigé pour réclamer haut et fort que les pouvoir publics fassent leur travail, pour que le pays qui se prétend être encore celui des droits de l’homme soit à la hauteur des principes qui ont fondé sa République? Ils ont peur de se geler les miches? De s’attraper un gros rhume? Le prestige de la France se résume-t-il à de jolies parades militaires que nous envie Donald Trump himself? Ou bien aux juteux contrats d’armement avec l’Arabie Saoudite qui se sert des armes tricolores pour bombarder allègrement le Yémen et les Yéménites?
Heureusement qu’existent des Marc Melki et des Laurence Geai, des Rose Lecat et des Hans Lucas, qui prennent leur courage et leur caméra à deux mains et documentent l’insoutenable. Et dont les images nous regardent dans les yeux et posent cette fondamentale question : n’y a-t-il plus d’humanité en France?
© Claude El Khal, 8 février 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *