La bataille pour 2020 a déjà commencé…

lu sur la toile…
Voici ce que Hamed BAKAYOKO prépare pour 2020

Tombé en disgrâce pour avoir osé demander la Présidence du RDR à ADO, le très ambitieux Hambak, vit une période de rédemption avec sa propulsion au Ministère de la Défense. Autrefois l’homme du premier cercle de l’actuel Président de la République, Hamed BAKAYOKO a vu son étoile pâlir avec la nomination d’Amadou Gon COULIBALY au poste très convoité de Premier Ministre. Ce scénario catastrophe qu’il redoutait toujours, a bousculé le rapport de force dans l’ordre de succession du Président Alassane OUATTARA, mettant à mal son rêve de futur Présidentiable.

Selon des indiscrétions émanant de son entourage, il garderait dans un tiroir de sa mémoire, le fait que le Premier ministre Gon COULIBALY, l’ait mis sur la sellette en exprimant son intention de l’écarter du gouvernement. Il aurait été maintenu grâce aux interventions de la Première Dame et du Roi du Maroc. Actuellement en charge du Ministère de la Défense, il consacrerait toute son énergie à créer la cohésion des militaires autour de sa personne et profiterait de ce fait pour régler une bonne fois le cas SORO son ennemi de toujours.

Etant relégué au second plan pendant un certain temps, Hambak qui se regarde chaque matin dans un miroir en s’imaginant au palais Présidentiel après Alassane, ne compte pas laisser le champ libre à Gon COULIBALY qui serait pressenti comme candidat des Républicains en cas de désistement du Président ADO.

Nos sources sont formelles, en cas de non candidature de Monsieur Alassane OUATTARA à l’élection Présidentielle de 2020, Hambak exigerait que des primaires aient lieu et en cas de refus, il n’hésiterait pas un seul instant à se porter candidat contre le Premier Ministre AGC au risque de faire imploser la case des Républicains. Il serait très avancé dans la composition de son équipe de campagne.

Affaire à suivre…
Echos Confidentiels 08/09/17
Intouchable Grandeur Gbagbo


« Nous ne nous sentons pas concernés par ce congrès. La dernière fois que le chef de l’État a consulté le président de l’Assemblée, c’était le 6 juillet. Depuis, plus rien ! Le seul signe que nous avons reçu, c’est un courrier demandant une participation financière de 2 millions de francs CFA pour les frais d’organisation ». (…)« Le RDR est seulement un club de soutien à Alassane Ouattara. Nous n’avons pas grand-chose à y faire » . (…) »Il y a quelques années de cela , en présence de blaise compaoré, ALASSANE avait promis le pouvoir à SORO pour 2020. « 

Extraits de l’article de Jeune Afrique, citant les propos de MEITE SINDOU, conseiller de SORO GUILLAUME.
Source :
Jeune Afrique ( 8 septembre 2017)
PetitKoffi

 

INTERROGÉ PAR RFI,

Stéphane Kipré réfute énergiquement les « accusations farfelues » de Ouattara et décide de porter « plainte contre le Ministre de l’intérieur de Ouattara… » Nous soutenons l’initiative car il faut amener OUATTARA devant les juridictions compétentes pour qu’il nous donne ses preuves… Nous ne devons plus être des consommateurs de fausses informations… et laisser passer cela…Car OUATTARA veut nous détourner de l’essentiel. Les Ivoiriens l’attendent sur l’explication du budget de souveraineté qui est de 345 milliards…et non sur des accusations de « déstabilisation de son pouvoir… »
Zadi Excellence

Les 9/10 septembre: congrès du RDR,
un absent illustre, Guillaume Soro

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

L’image contient peut-être : texte

la queue des congressistes en costumes « libres ».
Réflexion d’un internaute: « C’est quoi ce rassemblement c’est le prolongement de la fête de la tabaski « ?

Adieu le RHDP…

Le RDR sans le vouloir, dans une naïveté criarde et un égoïsme borné, vient de se tirer un plomb dans l’aile. Le RDR, parti au pouvoir, veut désormais fait cavalier seul. Pour « manger » seul afin d’éviter tout autre encombrement de tel ou tel en cas de victoire en 2020… Même celui à qui il doit tout son pouvoir, via sa force militaire, à savoir Guillaume Soro, se met désormais à l’écart de tout..

La stratégie de conservation du pouvoir du RDR sera la suivante:

-Émietter le PDCI dont certains cadres et têtes pensantes mangent dans la paume de Ouattara. Afin de jouer bonnement le ticket Gon-Duncan en 2020…

– Parier sur l’éternelle division au sein du FPI et tirer vers lui les quelques brebis égarées et affamése…

– Ou encore, modifier la liste électorale en faisant enrôler un maximum d’intrus, des neo-ivoiriens acquis à la cause du parti de Ouattara..

Jusque-là, on se demande tous: ou va le RDR sans allié?
Quel est sa stratégie de conservation du pouvoir?…

Pendant ce temps, savourons le mort du rhdp et espérons que les infos qui nous parviennent sur la probable réconciliation au FPI, voulue par Laurent Gbagbo lui-même depuis la Haye, soit effective…

L’unité du Fpi qu’attend le PDCI pour tisser une autre alliance…

Le front patriotique…
Olivier Gnongoue

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *