Jouez du pipeau, pardon du Fipaoo !

Connaissez-vous la FIPAOO ?
C’est la Fédération des Initiatives pour la Pérennisation des Acquis du président Alassane Ouattara. Si l’on s’en tient au sigle, on devrait avoir FIPAAO; il y a là un petit manquement gênant, et qui va en grandissant quand on lit l’interview de son Président, un certain Coulibaly Pétanhanki Sériba. Un presque inconnu, puisque la recherche sur Google ne retient son nom qu’en une seule occasion, alors secrétaire de section RDR du Fromager A, il appelait déjà en février 2012 au strict respect de la discipline du parti. L’Ado-mouton n’est pas sorti du rang, il reste bêlant, bien encadré, bien briefé. Un bon petit suiveur qui attendait enfin l’occasion de faire un pas de côté, histoire de monter sa tête légèrement dégarnie sortir du reste de la troupe. Malheureusement aucune photo n’est disponible, et celle du Patriote, je n’ai su la reproduire pour vous.

Cependant, je vous livre quelques unes de ses convictions/pub, lui rapportant assurément quelques kilogrammes de pains/sardines bien enveloppés dans des billets CFA.

Interviewé par le Patriote, il explique que son association crée il y a un an doit rendre compte des merveilleux résultats de Ouattara. « Nous sommes vraiment satisfaits de son travail. Pérenniser ses acquis est plus qu’une nécessité pour nous. » L’acquis le plus important étant donc la performance économique de la CIV avec sa croissance à presque deux chiffres « Grâce à Alassane Ouattara, la Côte d’Ivoire a totalement repris sa place dans le concert des nations et se positionne même comme l’une des nations les plus fortes du monde. »
Et d’avoir cette phrase étrange « Je n’oublie pas la vision politique du président Ouattara, avec notamment le libéralisme, qui prend en compte l’aspiration de tous les individus. » Je ne sais pas si ce monsieur sort d’une grande école, en tout cas son langage est très convenu : oser affirmer que le libéralisme prend en compte l’aspiration de tous, c’est forcément oublier que le socialisme, le communisme et autres idéologies de gauche, -si elles ne sont pas perverties, bien sûr-, ne peuvent adhérer à ce catéchisme !
«Beaucoup d’entreprises s’installent dans le pays. La Côte d’Ivoire est partout en chantier. (…) Les Ivoiriens doivent s’estimer heureux de l’avoir comme président de la République. (…) Tous ceux qui disaient qu’on ne mange pas la route sont unanimes que la route fait aujourd’hui manger. Alassane Ouattara nous a apporté le développement, et l’émergence n’est plus loin.
(…) Ce n’est vraiment pas sérieux qu’un Ivoirien puisse dire aujourd’hui qu’il ne sent pas la croissance en Côte d’Ivoire. Chaque jour, les routes sont engorgées de véhicules, les stations d’essence sont remplies, les restaurants sont pleins, il y a beaucoup d’embouteillages devant les boulangerie. (…)Tout cela dénote d’un dynamisme de l’écono-mie et d’une augmentation du pouvoir d’achat des populations.
Tous les Houphouétistes doivent aller résolument vers le parti unifié parce que c’est une équipe qui gagne. S’agissant de 2020, je pense que le PDCI n’a aucune raison de s’agiter. Lors de l’inauguration du 3ème pont, le président Bédié a dit et on a tous entendu que ce pont vaut à lui seul deux mandats. Cela veut dire qu’il faut donner la possibilité au président Alassane Ouattara de continuer son travail à la tête du pays. Et s’il ne veut pas rester, il faut lui laisser la latitude de nous guider vers son éventuel successeur. (…)Les Ivoiriens doivent se rassembler autour du président Alassane Ouattara qui ne fait pas de différence entre les Ivoiriens.
Enfin le bouquet final : « Je voudrais que les ivoiriens comprennent que quand on a un président comme Alassane Ouattara, la nature recommande qu’on se taise et qu’on fasse tout pour profiter de ses acquis. Qu’ils suivent la vision et l’orientation d’ Alassane Ouattara, parce que c’est une chance pour la Côte d’Ivoire ».

En ce moment la nature recommande la pluie. Il est grand temps de lessiver les murs pour afficher une Côte d’Ivoire sortie de la grisaille et de ses hommes et femmes politiques légèrement fatigués du cerveau !

Shlomit Abel et le Patriote N°5542 – du mercredi 6 Juin 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *