Franc-Maçonnerie : Richard Donwahi, successeur d’Hamed Bakayoko ?

Par Dreyfus polichinelle
Publié le 15 mars 2021 à 15:16 |

Depuis l’annonce de sa maladie, puis de son décès, les postes occupés par Hamed Bakayoko sont désormais vacants. À la tête de la GLCI, le ministre Alain Richard Donwahi est pressenti pour succéder à l’ancien Premier ministre de Côte d’Ivoire.

Richard Donwahi, nouveau patron des francs-maçons ivoiriens ?

Le désormais ancien Premier ministre ivoirien, Hamed Bakayoko, est passé de vie à trépas, le 10 mars dernier, des suites d’un cancer fulgurant. Quelques jours avant le décès du Chef du Gouvernement de Côte d’Ivoire, le Chef d’État, Alassane Ouattara, avait procédé à la signature de deux décrets, l’un, portant nomination du ministre d’État Patrick Achi, en qualité d’intérimaire du Premier ministre ivoirien, et l’autre, faisant de Téné Birahima Ouattara, l’intérim au ministère de la Défense.

Au niveau de la Grande loge de Côte d’Ivoire (GLCI), dont le Golden Boy était le grand patron, l’intérim avait été confié à Dr Albert Mittey avec son grade de « pro-grand maître ». À ce titre, le Docteur en Pharmacie devait « veiller à maintenir l’ordre au sein de l’obédience, rongée par l’inquiétude alors que les informations sur l’état de santé du Premier ministre lui parviennent qu’au compte-gouttes ». Me Sylvère Koyo, Avocat à la Cour, s’est vu quant à lui, confier les tâches administratives.

Mais après le décès de leur frère, les francs-maçons ivoiriens pensent désormais à lui trouver un successeur. Aussi, rapporte Africa Intelligence, le choix semble-t-il de plus en plus se porter sur Alain Richard Donwahi, ministre ivoirien des Eaux et forêts. À en croire le confrère, le fils de l’ancien Président de l’Assemblée nationale, Charles Boza Donwahi, est « membre de la loge depuis plus d’une décennie », pour finalement acquérir le grade de « grand maître des maçons des marques et de la province du centre ».

C’est donc à juste titre que l’ancien ministre de la Défense entend succéder au défunt maire de la commune d’Abobo à la tête de la GLCI. Les tractations vont d’ailleurs bon train, avec la réunion annoncée, la semaine dernière, d’une partie de l’ordre à Abidjan au domicile de l’intéressé, pour « évoquer les modalités de la succession ». Mais cette réunion a finalement été ajournée.

N’empêche que sur les 2 000 membres, seule une centaine de « souverains » ont le privilège de désigner leur nouveau patron. Et ceux-ci semblent en majorité acquis à la cause de Richard Donwahi. Autre atout, c’est que le Président du Conseil régional de la Nawa bénéficie d’un soutien de Me Sylvère Koyo, autre membre influent de la GLCI.

Personnalité très en vue au sein de la classe politique ivoirienne, il faut noter qu’Alain Richard Donwahi est membre du gouvernement ivoirien et membre fondateur du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), parti du chef d’État ivoirien, Alassane Ouattara. Lors de l’éclatement de la mutinerie des anciens rebelles intégrés à l’armée ivoirienne à Bouaké, en janvier et mai 2017, Donwahi était le ministre de la Défense. Mais à la suite d’un réaménagement technique du gouvernement, le Président ivoirien a nommé Hamed Bakayoko à la Défense en remplacement de Donwahi, à qui a été confié le ministère des Eaux et forêts.

En marge de ses activités professionnelles, Alain Richard DONWAHI est un homme de culture et du développement ; il est notamment Chef Guerrier du Peuple ESSOUMA d’Assinie-Mafia (Sud–Est de la Côte d’Ivoire). Resté soucieux de la question de développement local inclusif, du bien-être des populations et de la paix, il est entre autres membre honoraire de la mutuelle de développement de Yakassé–Féyassé (Est de la Côte d’Ivoire). Impliqué dans la vie culturelle de son pays, Il est depuis 2018 le Président de l’Eglise Orthodoxe Grecque de Côte d’Ivoire rattachée au Patriarcat Grec Orthodoxe d’Alexandrie et de toute l’Afrique. Sportif, pratiquant d’arts martiaux et passionné de football, Alain Richard DONWAHI a présidé de 2001 à 2006, aux destinées de l’Africa Sport National.

Alain Richard DONWAHI est marié et père de 6 enfants. Son épouse, Laure BAFLAN DONWAHI est ivoiro-française, ancienne conseillère municipale de la commune d’Illkirch Graffenstaden. Elle est actuellement Maire de Mayo, commune de la Région de La Nawa et Présidente de la Fédération des Femmes de la Région de la Nawa.
repris sur la biographie de l’intéressé sur le site officiel du gouvernement
http://www.eauxetforets.gouv.ci/ministere/ministre/biographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *