FPI : la réconciliation désactivée, version Affi N’Guessan

Affi N’Guessan a encore frappé

Après la métaphore de la veuve et du cercueil, c’est maintenant celle de l’alcool. Il parait que les propos suivants sont d’Affi. Il les aurait prononcés, lors d’une réunion avec ses fédéraux aujourd’hui.

« Notre cause progresse. Des gens qui étaient dans la fronde nous rejoignent. Chacun a besoin de temps pour laisser passer l’émotion. Parce que l’émotion est comme l’alcool, ça te saoule un moment et après, tu retrouves la lucidité. Soyons patients, ils viendront tous, mais progressivement. »

Pascal Affi N’Guessan
Réunion avec les Fédéraux, 11 novembre 2017
Source: Edouard Yro

Le commentaire de deux journalistes :
J’ai décidé de ne plus parler d’Affi, l’homme de l’Armageddon électoral. Mais il y a une chose que les militants FPI doivent retenir. Affi attend que Gbagbo dise de sa bouche qu’il (Affi) n’est plus au FPI.
Senn Souleymane

 Je ne suis pas membre de la cellule Com d’Affi, mais je pense que s’il y a une seule manière de tuer la campagne de réunification du FPI, c’est bel et bien celle-là: après l’épisode du cercueil, présenter les autres comme des gens saoulés par l’émotion qui retrouvent la raison. Et je le dis toujours en paraphrasant Paul Biya: Ne va pas à la réconciliation qui veut, mais qui peut (par le ton du discours, les sacrifices, les compromis et les concessions). Le FPI n’est pas prêt à la réconciliation.
Bally Ferro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *