A deux jours des Elections…

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte
Cette image et celle de l’affiche d’un candidat PDCI à Gagnoa (avec Simone Gbagbo comme « guest-star ») ne m’ont guère choqué.

Elles m’ont plutôt aidé à prouver à mes interlocuteurs occidentaux combien ils ont été roulés dans la farine du mensonge. Grandes pièces à conviction pour le défenseur des justes causes que je prétends être.
Merci aux imposteurs qui font avancer notre combat pour la remise de la Côte d’Ivoire sur le chemin de démocratie, de la Justice, notamment sociale, économique et culturelle, de la liberté et de la souveraineté.
Y-a-t-il meilleure réhabilitation? Y-a-t-il meilleure confession des crimes de mensonge, de viols pour des causes individualistes, de supercherie?
Y-a-t-il meilleur appel à la CPI et à la communauté internationale à qui ces affiche et banderole disent que sans Laurent Gbagbo, point de réconciliation.
Merci au Seigneur qui me permet de survivre pour voir tout cela et rentrer avec Laurent Gbagbo réhabilité. Merci mon D.ieu.
Tout est grâce.
Eric Kahe

L’image contient peut-être : une personne ou plus

Il y a également cette banderole qui induit en erreur, mettant en avant le FPI, et particulièrement celui de Pascal Affi N’guessan avec la main faisant le V de la victoire. Pour rappel, certains proches d’Affi, comme Jean Bonin Kouadio, son chargé de communication, sont « candidats indépendants » et ne concourent pas au titre du FPI légitimé par le gouvernement.

 

L’image contient peut-être : 1 personne

 

Quant au FPI de Sangaré, rappelons-le, il appelle tous les Ivoiriens au Boycott, appel renouvelé hier dans sa conférence de presse, relayée par les journaux.

 

 

 

 

 

 

 

COMMUNIQUÉ DU MOUVEMENT 2 MILLIONS DE FILLES POUR GBAGBO :

J’ai appris avec étonnement qu’une banderole aperçu au cour d’un meeting de campagne de monsieur Hamed Bakayoko comportait l’inscription suivante : « Le mouvement 2 millions de filles pour Gbagbo soutien Hamed Bakayoko ». N’étant ni de près, ni de loin liée à cet acte indécent et illégal, je condamne avec la dernière énergie cette escroquerie morale qui vise, en réalité, à salir le nom de notre structure et celui du président Laurent GBAGBO.

C’est le lieu d’attirer l’attention et de rassurer l’opinion sur le fait que le mouvement 2 millions de filles pour Gbagbo, que je dirige, ne se sent pas concerné par cette parodie d’élection et aucune manipulation ne pourra distraire les ivoiriens. Ma structure adhère pleinement au mot d’ordre de boycott lancé par la plate-forme Ensemble pour la Démocratie et Souveraineté (EDS) dont elle est membre.

Par ailleurs, nous tenons aussi à informer l’opinion que toute personne qui utilisera de façon illégale le nom du mouvement « 2 millions de filles pour Gbagbo » sera traduit devant les tribunaux .

Fait à Abidjan le 10 octobre 2018.

POUR LE MOUVEMENT 2 MILLIONS DE FILLES POUR GBAGBO

                            La présidente Florentine Fahé.

____________________

COMMUNIQUÉ DE MME SIMONE GBAGBO SUR LA CAMPAGNE POUR LES ÉLECTIONS LOCALES

Il nous est donné de constater, avec étonnement, que certains candidats aux élections municipales et régionales couplées du samedi 13 octobre 2018, utilisent l’image de Mme Simone Ehivet Gbagbo sur leurs affiches de campagne, ou se prévalent de son soutien lors de leurs rencontres avec les populations.

Cette attitude nous amène à préciser que le Front populaire ivoirien (FPI) n’étant pas partie prenante à ces élections, Mme Simone Gbagbo, 2ème Vice-présidente du Parti, n’a apporté sa caution à aucun candidat.

Fait à Abidjan, le 10 octobre 2018
Pour Mme Simone Ehivet Gbagbo
Akpa Corentin, Directeur de cabinet

enfin pour finir, dernier commentaire du journaliste de l’Intelligent d’Abidjan, qui semble plus intelligent que ses sponsors du RDR, à propos des menaces de Koné Zacharias:

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, texte

Et comme cet officier supérieur, ancien cuisinier non diplômé, a le vent en poupe, il continue son travail de sape pour soutenir la candidature de son épouse  à Séguélon, et à Madinani

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, plein air et nature

MUNICIPALE À SÉGUÉLON:

Koné Zakaria menace tous les candidats et leur met la pression pour qu’il retire leur candidature pour permettre à son épouse Touré Djéneba d’être l’unique candidate de ce scrutin.

La candidate indépendante, Koné Matogoman fini par céder à la pression et retire sa candidature:
« J’ai peur pour ma famille surtout mes enfants » dit elle.

Info: Dôgômoidou
#Pyth #Rezopanacom

KONÉ ZAKARIA CONTINUE LES MENACES CETTE FOIS-CI MADINANI:

« J’ai moi même appelé Diarrassouba le candidat indépendant, je lui demande de retirer sa candidature. Je lui rembourse tout ce qu’il a dépensé moi-même…

J’ai été envoyé par Alassane Ouattara. Je suis venu avec Amadou Soumahoro. Si Amadou Soumahoro t’a demandé d’arrêter et que tu ne t’exécute pas, ce que tu fais va se retourner contre toi »,
parole du colonel Dozo.

#Pyth #Rezopanacom

Quant à LAKOTA, LA CAMPAGNE MUNICIPALE TOURNE AU DRAME:

Hier soir , c’était la guerre à Lakota.
Des partisans du candidat RHDP unifié Abdoulaye Kouyaté et ceux du maire sortant se sont affrontés à l’arme à feu et à l’arme blanche.

Bilan; Plusieurs blessés et dégâts matériels importants.

Info : Liberez La Côté D’Ivoire II
#Pyth #REZOPANACOM

retour sur Abobo, avec le chouchou de Soro qui doit contrer Hambak, Koné Tehfour, dont le monsieur Muscles se fait appeler Amara Le Gros :
Plusieurs posts sur la toile font état de transports d’armes dans les deux camps.

#Municipales Abobo/ Danger à ciel ouvert.

Le sanguinaire Amara Le gros, grand soutien du régime Dramane Ouattara dans la commune d’Abobo soutient ouvertement Koné Tehfour le candidat de Soro contre Hamed Bakayoko.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, personnes assises

« Nous devons choisir Koné Tehfour le fils d’Abobo… si aujourd’hui je meurs c’est que c’est mon jour qui est arrivé. » signé AMARA LE GROS

Déclaration de guerre ou simples paroles ?
Nous en savons rien, seulement nous invitons nos parents de ladite commune à ne pas sortir le 13 pour subir les dommages collatéraux.
Populations d’Abobo, vous êtes donc prévenues.

#Michael_Gbagbo/#Rezopanacom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *