14 juillet, cocorico?

14 juillet 2017, hommage a été donné à l’engagement américain durant la 1ère Guerre mondiale. C’est quelque chose d’honorable que je salue même si sur un plan historique il est nécessaire de réviser certaines choses.

Tout d’abord, si l’on parle du contingent américain dans le premier conflit mondial, nous devrions aussi parler des contingents néo-zélandais, australiens ou encore canadiens. En fait, ils ont tous participé à la victoire sans véritablement gagner la guerre au sens propre. Par contre, ils ont « fait le job », dans le sens qu’ils ont combattu courageusement et beaucoup sont morts. C’est donc un devoir de leur rendre hommage.

Maintenant, la guerre a été gagnée principalement par les forces conjointes franco-russes. Près d’un million huit cent mille victimes russes et un million trois cent mille victimes françaises (les deux au bas mot!). Si le front occidental n’a pas craqué, ni dans la Marne, ni dans la Somme, c’est dû au travail conjoint de la résistance française héroïque d’un côté et à des offensives russes de l’autre. Les états-majors français et russes travaillaient main dans la main. Les Français réclamaient aux Russes des offensives sur le front oriental. Sans cela, le front occidental aurait pu craquer et ouvrir la route de Paris aux Allemands.

L’effort de guerre russe entre 1914 et 1917 fut gigantesque mais il a été balayé de la mémoire collective à cause de la révolution de février puis du coup d’état bolchevique d’octobre, à tel point que la Russie ne fut pas conviée au Concert des Nations de 1919 à Versailles. Pourtant, elle fut bien une des grandes gagnantes de la guerre malgré son effondrement et c’est justement cet effort qui fut une des causes de la révolution qui couvait depuis 1905. L’effort avait été justement trop grand pour ce peuple! Il était nécessaire de rétablir cette vérité historique.

Pour la 2nde Guerre mondiale, c’est l’inverse. Là, ce n’était plus une victoire française mais bel et bien une victoire conjointe américano-soviétique (à laquelle il serait bon d’associer la Chine!). L’Amérique s’engageant d’ailleurs sur deux tableaux à la fois, le Pacifique et l’Europe!

En définitive, en 1918, l’Amérique a participé à la victoire mais c’est la France et les Russes qui ont gagné la guerre (malgré l’effondrement de ces derniers en 1917) alors qu’en 1945, la France libre a participé à la victoire mais ce sont les Américains et les Soviétiques qui ont gagné.

Bertrand Brisset Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *