Le discours effronté du Chef de l’Etat. Brillante com

#CIV: À LA VEILLE DE LA FÊTE NATIONALE, AU COURS D’UNE INTERVIEW, ALASSANE DRAMANE OUATTARA MET FIN AU DÉBAT CONCERNANT LA CEI

Interview du chef de l’état qui a confondu 7 août et blagues du 1er avril…
ouais, ouais, oui-oui, ouais, ouais, oui-oui… etc…
En 7 ans, il fait plus qu’en 50 ans de ses prédécesseurs…

Le débat concernant la Commission Électorale Indépendante (Cei) est clos. a fait savoir Alassane ouattara, ce mardi 6 août 2019, au cours d’une interview.

 » Ce dossier est bouclé , Nous avons des élections en 2020, on ne peut pas continuer de discuter, il faut des institutions.
La Cei actuelle a fait du très bon travail. C’est celle de 2010 qui a eu des problèmes. Mais, nous avons reformé. Et, nous avons eu une nouvelle Cei en 2012 qui a fait toutes les élections y compris l’élection présidentielle de 2015. L’élection présidentielle de 2015 s’est bien passée. Mes adversaires m’ont téléphoné, Affi N’guessan, Mme Lagou et autres pour me féliciter. C’est cette Cei qui était déjà très bonne que nous venons de reformer en diminuant la part de l’État. Si on est de bonne foi. on doit trouver que c’est une amélioration. »

Pour la Présidentielle de 2020, Ouattara insiste :

 » La constitution me permet de faire deux autres mandats.
Aux deux dernières réunions sur la Cei, le Pdci a décidé de ne pas y participer.

La constitution me permet de faire deux autres mandats si je le souhaite. Je vais prendre ma décision au moment opportun. Et, sur la base de ce mon parti me dira de faire. Pour le moment, j’ai 77 ans, j’aurais 78 ans l’année prochaine.

La Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples n’a pas demandé une recomposition de la CEI. Elle a demandé une réforme pour une meilleure représentation de la société civile.
La commission africaine des droits de l’homme et des peuples avait demandé sur l’intervention d’une Ong que la société civile soit mieux représentée. Elle avait trois membres, maintenant elle aura six. Nous avions une commission qui avait 17 membres et la moitié était censée être proche du pouvoir, maintenant nous avons une commission où il y a 15 membres où on ne peut considérer que le 1/3 est proche du pouvoir. Donc, nous avons rempli nos obligations.

C’est ce qui est le plus important. Nous avons tenu pendant 6 mois des réunions avec les partis politiques et la société civile et ce consensus global a permis d’aller de l’avant. Maintenant, je suis bien placé pour savoir que la politique de la chaise vide n’est pas la bonne chose. Voyez-vous, le Rdr en son temps avait boycotté les élections. Qu’est-ce qui s’est passé ? L ‘Assemblée a continué de fonctionner pendant 6 ans sans un député Rdr. J’ai toujours dit aux gens du Rdr que c’était une erreur.

Nous avons la reforme de la Commission électorale indépendante, je constate que tout le monde y a participé et qu’au dernier moment, les deux dernières réunions, le Pdci a décidé de ne pas y participer. C’est dommage parce que la commission a été votée par l’Assemblée et par le Sénat et je crois qu’ils ont saisi le Conseil constitutionnel. « 

ALASSANE OUATTARA, PRÉSIDENT IVOIRIEN LORS DE SON INTERVIEW DU 6 AOÛT :

« Que les partisans de Laurent Gbagbo souhaitent qu’il soit là parce que c’est leur fils et leur chef, c’est une très bonne chose et c’est normal. Quand j’étais en exil, mes partisans aussi souhaitaient que je rentre et que je participe au processus. Cela ne voulait pas dire qu’il n’y avait pas de réconciliation. »

 » La CEI actuelle a fait un bon travail… Tout le monde a participé à la réforme de la CEI… J’ai rempli l’obligation de la CADHP… Le dossier de la CEI est bouclé… Le taux de pauvreté a baissé… »

« J’ai 77ans, l’année prochaine j’aurai 78 et mes médecins estiment que je me porte bien. La constitution me permet encore deux autres mandats. Je prendrai ma décision en 2020 selon la stabilité du pays avec l’accord de mon parti ».

« En 8 ans la Côte d’Ivoire a doublé le nombre de médecins, doublé le nombre de sages femmes, doublé le nombre de localités électrifiées, doublé le nombre de localités approvisionnées en eau potable, etc etc et surtout que le pays est bien géré et bien tenu sur le plan sécuritaire »
Alassane OUATTARA.

Le point de vue de Mamadou Koulibaly

L’image contient peut-être : 1 personne

Bonjour. 7 août 2019. L’occasion pour les Ivoiriennes et les Ivoiriens de célébrer une fête dite d’indépendance.

Nous avons écouté hier le président de la République, qui nous a annoncé une nouvelle modification de la constitution qu’il a pourtant lui-même rédigée et adoptée tout seul dans son coin il y a moins de 3 ans. Avec Ouattara, la constitution est devenue un périodique comme Frat Mat, avec chaque jour sa nouveauté pour assurer sa propagande personnelle, au lieu d’être une institution écrite par le peuple pour la durée, avec l’objectif de construire une nation.

Il affirme qu’en termes de bilan, en 8 ans, il a fait plus qu’en 50 ans, et en effet, en 8 ans, il a amassé beaucoup plus de dettes qu’en 50 ans. La dette cinquantenaire de la Côte d’Ivoire a été annulée pour lui, et en 8 petites années, il a réussi la prouesse d’accumuler plus de dettes que depuis 1960, sans pour autant que la dynamique de richesse actuelle n’atteigne le niveau des années 85-90, qu’il essaie en vain de rattraper, alors qu’il dispose de plus de moyens qu’aucun chef de l’Etat avant lui.

Le goudron fait par Ouattara, puisqu’il s’en attribue la paternité, est non seulement surfacturé, mais, ainsi que vient de l’établir l’Autorité nationale de régulation des marchés publics (Anrmp) dans l’audit technique rendu public il y a une semaine, il n’est également pas aux normes, avec une épaisseur de 4 cm largement en dessous des standards des routes nationales et internationales; un goudron qui ressemble plus à de la peinture noire jetée sur des pistes.

Enfin, concernant la commission électorale inféodée, Ouattara qui se prétend libéral impose, comme d’habitude, son diktat à des populations semblant avoir oublié que ce sont leurs impôts qui financent ladite commission électorale ainsi que le processus de vote.

Bonne fête à ceux qui croient qu’ils sont indépendants. Joyeuse fête à ceux qui aspirent à l’indépendance. Faisons en sorte que ce soit la Côte d’Ivoire qui gagne.

#MamKoul2020  LIDER – Liberté et Démocratie pour la République (CI)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *